Recherche
4 850 auteurs

Françoise Verny

Françoise Verny

Tous les livres de Françoise Verny

Livresebooks
Serons-nous vivantes le 2 janvier 1950 ?
Poche

Nicole et Françoise ont quinze ans. Au cours de l'hiver 1943, Nicole est internée à Drancy d'où elle écrit à son amie de collège des lettres magnifiques. Puis elle disparaît. Bientôt, c'est la rentrée scolaire. Françoise se fait une nouvelle amie, et oublie Nicole. Françoise consacre...

Voir le livre »

Serons-nous vivantes le 2 janvier 1950 ?

" On préférait garder le silence. On voulait presque oublier. On n'avait pas encore trouvé les mots. Il aura fallu à Françoise Verny près de soixante ans pour trouver les mots: "Patrick Modiano. Nicole et Françoise ont quinze ans. A l'hiver 1943, Nicole est internée à Drancy d'où elle...

Voir le livre »

Pourquoi m'as-tu abandonnée ?
Poche

Figure influente de l'édition parisienne, où elle a lancé des écrivains à succès, femme d'énergie, d'autorité, d'enthousiasme, Françoise Verny subit, en 1995, un accident de santé, suivi de peu par sa mise à l'écart des responsabilités professionelles qui étaient les siennes. Et...

Voir le livre »

Editeur, Françoise Verny livre ses souffrances que ne soulagent pas ses amitiés, renoncer à une réussite sociale, à la compagnie des amis disparus et devoir trouver, pour finir, la mort. Une confession qui s'en prend à Dieu.

Voir le livre »

Mais si, messieurs, les femmes ont une âme
Poche

On raconte qu'au concile de Mâcon en 585, les Pères se seraient demandé si les femmes avaient une âme. Comme toutes les légendes, celle-là a un fond de vérité. L'Eglise ne traite pas les femmes en égale des hommes. Confession d'une femme qui parle librement du sexe comme de l'âme, des...

Voir le livre »

Dieu n'a pas fait la mort
Poche

'Quelques mois après avoir publié {Dieu existe, je l'ai toujours trahi}, j'ai ressenti le besoin de poursuivre ma quête. Soutenue par l'importante correspondance que m'avait value mon livre, épaulée par de nouvelles rencontres, je suis partie vers mes frères. Et avec eux vers le Père. Je...

Voir le livre »

Mais si, messieurs, les femmes ont une âme

On raconte qu'au concile de Mâcon en 585, les Pères se seraient demandé si les femmes avaient une âme. Comme toutes les légendes, celle-là a un fond de vérité. L'Eglise ne traite pas les femmes en égale des hommes. Confession d'une femme qui parle librement du sexe comme de l'âme, des...

Voir le livre »

'Quelques mois après avoir publié {Dieu existe, je l'ai toujours trahi}, j'ai ressenti le besoin de poursuivre ma quête. Soutenue par l'importante correspondance que m'avait value mon livre, épaulée par de nouvelles rencontres, je suis partie vers mes frères. Et avec eux vers le Père. Je...

Voir le livre »

Dieu existe, je l'ai toujours trahi
Poche

Confessions écrites dans la fièvre, enquête sur sa propre foi, examen de conscience : Françoise Verny livre ici le parcours d'une âme inquiète, qui, comme elle l'écrit elle-même, "est passée, en trente-cinq ans, de l'humanisme chrétien au pessimisme mystique". Après "Le plus beau...

Voir le livre »

Dieu existe, je l'ai toujours trahi

Aux côtés de Françoise Verny, on parcourt un demi-siècle d'espoirs et de combats à travers une confession publique qui exprime le déchirement de toute une existence.

Voir le livre »

IAD - PLUS BEAU METIER DU MOND

Vingt-cinq ans de vie intellectuelle française défilent à travers les pages des mémoires de la grande dame de l'édition.

Voir le livre »