Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Extrait

Cannibales

Auteur : Régis Jauffret
Editeur : Seuil

Je suis sa mère et connais ses originelles fragilités, ses faiblesses, ses ­blessures mal cicatrisées qu’il nous suffira de rouvrir et de saler pour raviver toutes ces douleurs dont il croit être depuis longtemps délivré. (…) A l’âge de 17 ans il avait encore peur de l’obscurité. Il ne pouvait s’endormir sans la lueur d’une veilleuse de nourrisson. Quand il nous avait désobéi, nous nous levions dans la nuit pour enlever les fusibles du tableau électrique afin qu’il ne puisse trouver le sommeil avant l’aurore. Au matin il portait sur son visage les cernes de l’insomnie comme une paire de lunettes de soleil demi-lunes. Avant qu’il ne parte au lycée, Poutine lui coulait dans le gosier un grand bol de camomille pour être sûr qu’un professeur le punisse après l’avoir surpris en flagrant délit de somnolence pendant son cours.