Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Extrait

Vie prolongée d'Arthur Rimbaud

Auteur : Thierry Beinstingel
Editeur : Fayard

Arthur-Nicolas ne se souvient probablement pas mot pour mot de ce qu’il écrivait vingt ans auparavant. Mais vivre, oui : œil pour œil, dent pour dent, rendre chaque coup au sort, progresser sur chaque chemin, mètre par mètre, de la boue ardennaise à la poussière d’Aden, s’éparpiller partout, une jambe à Marseille, le cœur en Afrique, la tête aux étoiles. On meurt et on renaît avec cette phrase enfouie : l’amour est le plus important. ­Il reste donc un peu de temps avant que cette évidence n’affleure. Chaque jour édicte sa vérité : Où en étais-je déjà à l’heure de ma mort ? Ah, oui, ­je travaillais, chef de chantier à Chypre, négociant au Harar… Et chaque matin, Nicolas se lève à l’aube, partage le moka avec Marie, part au boulot. Le cœur tape dans la poitrine, régulier et heureux de cette deuxième chance. Ô terrible frisson des amours novices.