Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Les silences de la barbarie

Les silences de la barbarie

Auteur :

Editeur : Amazon Media

Antoine vit quatre hommes descendre la boîte dans laquelle on avait mis son père au fond d’un trou. Pourquoi les laissait-on faire ? Tout le monde regardait mais personne ne bougeait. Au bout de quelques minutes, sa mère s’avança vers la tombe en le tirant par la main. Une femme tenait un panier rempli de roses. Anna en prit deux et en donna une à Antoine. Elle jeta la rose sur le cercueil et susurra à Antoine d’en faire de même. Il hésita. Il trouvait le geste irrespectueux. Pourquoi ne pas placer le bouquet sur le cercueil au lieu de jeter négligemment ces fleurs, comme pour s’en débarrasser. Sa mère lui fit signe de jeter la rose. Il s’exécuta en essayant de la lancer de façon à ce qu’elle tombe bien droite, comme si elle avait été déposée avec délicatesse.
La fleur tomba à côté du cercueil.

15,72 €
Vendeur : Amazon
Parution :
288 pages
ISBN : 978-1-5423-8368-4
Les avisExtrait

La presse en parle

Très bon polar, tension qui va crescendo et rythme soutenu

Antoine a six ans lorsque l'on fait sa connaissance. Son destin bascule après la mort brutale de ses parents. Ces traumatismes vont-ils en faire un psychopathe ? Peut-il encore éprouver des sentiments ? Est-il devenu un être froid et sans émotions capable du pire ? A-t-il quelque chose à voir avec le meurtre sauvage d'une infirmière ?
Oscillant entres doutes et certitudes, la commissaire Anna Pons va mener l'enquête. Prise dans ses propres interrogations, est-elle en mesure de comprendre la personnalité attachante mais complexe d'Antoine ? Y a-t-il un rapport entre le meurtre et l'affaire d'euthanasie impliquant la victime ? Est-ce un crime passionnel impliquant le mari ou l'une des relations extra-conjugales de l'infirmière ?

Beaucoup de romans policiers sont construits autour d'une même trame. Un ou plusieurs meurtres, quelquefois horribles, la recherche de l'assassin pour finir par la résolution de l'énigme. L'assassin se retrouve au trou. La morale est sauve.
« Les silences de la barbarie » joue une toute autre partition avec un scénario moins conventionnel. Tout commence par quelques pages très calmes, presque trop. On ne voit pas arriver l'orage.
Tout s'enchaîne ensuite à un rythme rapide. La brutalité fait son entrée en scène et ne nous lâche plus. On pense avoir vu le pire mais non, le pire est toujours à venir et le suspense dure jusqu'aux dernières phrases. L'auteur nous manipule de bout en bout. La chute finale fera certainement lâcher quelques jurons aux lecteurs.
La violence qui se dégage de ce roman très noir n'est pas dû à des descriptions sans fin de cadavres égorgés ou étripés. Elle est plus psychologique et d'autant plus insoutenable.
Les victimes ne sont pas anonymes, on les connait, on les suit, on s'y attache. Mais il suffit de quelques secondes pour que tout bascule.

IDFM

Vos avis

Une agréable découverte

Malgré une écriture un peu conventionnelle, j 'ai passé un excellent moment avec ce policier qui sort des sentiers battus.
Les descriptions sont très imagées et l'analyse psychologique des personnages pleine de finesse et de subtilité.
Je recommande ce livre

Vitellia

Un roman qui commence lentement pour très vite devenir un page-tuner

C'est une histoire qui commence très bien, idyllique…trop sans doute.
Il y a Antoine, un petit garçon, sa mère Anna et son père Max. Tout ce petit monde vit dans un petit village du Sud de la France. Il y a dans cette famille une belle harmonie, de la sérénité, c'est joyeux même. Tout va bien dans le meilleur des mondes. Mais au fil des pages on va voir que cette famille idéale va littéralement exploser, se décomposer.
Le genre de chose dont on pense que ça ne peut pas arriver mais que l'on voit dans les faits divers.
Et dans la vie d'Antoine tout va basculer, sa vie d'enfant, d'adolescent puis d'adulte va complètement partir en vrille alors qu'il ne fait même pas de mauvais choix…une espèce de fatalité peut-être.
Comme si lorsque qu'une vie à pris un tournant tordu à un moment donné, il est presque impossible de redresser les voiles et de repartir.
Il y a un côté désespérant de fatalisme et désespéré dans ce roman.
Il y a les secrets de famille, les non-dits…tout ce qui fait qu'une situation à priori presque banale peut tourner au cauchemar en toute simplicité.
Il y a aussi de la résignation, des erreurs judiciaires et du renoncement.
C'est un roman doux amer, au début et qui se termine en vous laissant une espèce d'inconfort et d'arrière-goût saumâtre…le goût des choses non résolues et de l'injustice.
Somme toute c'est un roman assez dérangeant.
Je vous le conseille donc.
C'est un nouveau venu dans le monde du polar, une découverte, mais je pense qu'on en reparlera…

M.

Donnez votre avis