Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Comment la gauche à perdu l'école

Comment la gauche à perdu l'école

Auteur : E. Davidenkoff

Editeur : Hachette Littératures

Que reste-t-il de la gauche dans l'école aujourd'hui ? Une méritocratie en panne, pour l'essentiel. Un " ascenseur scolaire " en dérangement pour les modestes et les défavorisés, confinés dans des filières qu'on a laissé se ghettoïser. Des enseignants qui se disent démunis, déboussolés, oubliés. Une administration dont on réclame de la " bonne volonté " pour bien faire, faute de savoir l'encourager autrement. Un débat public en panne ou se résumant à des anathèmes qui font le lit des extrémismes. Un formidable embouteillage de missions. Des disciplines scolaires qui peinent à redéfinir leur lien aux savoirs. Un service public qui se privatise ouvertement. La gauche saura-t-elle renouer avec les valeurs qui la fondent, celle de la République et qui devraient irriguer l'école : la liberté, l'égalité et la fraternité, vecteurs d'une société de justice et de tolérance ? Ce qu'elle a fait ou laissé faire en quinze ans de pouvoir sur les vingt années écoulées ne plaide guère en sa faveur. Pourtant, en 1981, la gauche bénéficiait de tous les atouts : une majorité parlementaire composée pour l'essentiel d'enseignants, un fonds théorique modelé depuis deux siècles, des relais syndicaux efficaces, une attente sociale explicite en faveur du changement... Elle est passée à côté de son sujet et en a payé le prix en 2002. A-t-elle seulement compris pourquoi ? On peut en douter. Nourri d'enquêtes, de témoignages, de reportages, dans toute la France, cet essai analyse ce que nombre d'acteurs de l'Education et de la politique décrivent comme " le plus grand échec " de la gauche depuis 1981 : sa politique éducative.

Vendeur : Amazon
Parution :
ISBN : 978-2-0123-5587-3
Donnez votre avis