Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Mémoires de Porc-Epic

Prix Renaudot 2006

Mémoires de Porc-Epic

Prix Renaudot 2006

Auteur :

Editeur : Seuil

'Mémoires de porc-épic' est le second volet d'une trilogie inaugurée par l'inoubliable 'Verre cassé'. Ici encore, en détournant les codes narratifs de la fable, Alain Mabanckou revisite en profondeur un certain nombre de lieux fondateurs de la littérature et de la culture africaines. Parodiant librement une légende populaire selon laquelle chaque être humain possède un double animal dans la nature, il nous livre l'histoire d'un étonnant porc-épic, chargé par son alter ego humain, un certain Kibandi, d'accomplir, à l'aide de ses redoutables piquants, toute une série de meurtres rocambolesques. Malheur aux villageois qui se retrouvent sur la route de Kibandi, car son ami porc-épic est prêt à tout pour satisfaire la folie sanguinaire de son 'maître' !

16,70 €
Vendeur : Amazon
Parution :
228 pages
ISBN : 978-2-0208-4746-9
Les avis

La presse en parle

Avec Mémoires de porc-épic, son nouveau roman, Alain Mabanckou nous entraîne dans une fable philosophique émaillée de légendes africaines. Drôle et poétique

L'Express Livres


«Verre cassé», le précédent roman d'Alain Mabanckou, a laissé un souvenir jubilatoire. A la lecture de ce récit d'une ivresse maîtrisée, allègre et nostalgique, le grand public découvrait un jeune écrivain, né au Congo-Brazzaville, auteur déjà de plusieurs romans et professeur de littérature francophone à l'université du Michigan...
Avec «Mémoires de porc-épic», son nouveau roman, Alain Mabanckou nous entraîne bien loin des comptoirs où «Verre cassé» étanchait sa soif, loin aussi de la réalité africaine contemporaine. Ici, le narrateur est un animal court sur pattes, mais à la verve aussi riche, aux aventures aussi piquantes que le personnage principal du précédent livre. La bête, prénommée Ngoumba, est sortie de son repaire par la magie d'une légende de l'ethnie des Bembé, légende que l'auteur dit tenir de sa mère.
«Mémoires de porc-épic», récit crépusculaire illuminé par la poésie et l'ironie de Mabanckou, rapporte l'histoire d'un monde où les hommes ont des doubles, sortes d'animaux de compagnie, pacifiques ou nuisibles. Mauvaise ou bonne conscience, selon que le maître possède un esprit pur ou démoniaque, ils accomplissent le moindre de ses souhaits, de ses fantasmes, toujours agissants, prévenants, d'une servilité à toute épreuve...
Mémoires de porc-épic», avec son bouillonnement humain et le souffle qui porte sa vision du monde, est un des grands récits romanesques de la rentrée.

Laurent Seksik, Le Point

Vos avis

Mémoires de porc-épic est le 2nd volet d'une trilogie inaugurée par le roman Verre Cassé (Seuil, 2005), fort remarqué par la critique : le personnage éponyme, Verre-Cassé, y apparaissait comme le patriarche d'une bande de joyeux marginaux habitués à se retrouver dans un bar congolais crasseux. Ivrogne et désabusé, il racontait les aventures souvent cocasses de ces personnages truculents et donnait à voir un portrait de l'Afrique contemporaine… Cette fois, il s’agit de l’histoire d'un étonnant porc-épic, chargé par son alter ego humain, un certain Kibandi, d'accomplir, à l'aide de ses redoutables piquants, toute une série de meurtres rocambolesques. Chemin faisant, Mabanckou revisite un certain nombre de lieux fondateurs de la littérature et de la culture africaines.

Librairie Ombres Blanches

Donnez votre avis