Recherche
Plus d'un million de livres référencés
La Fontaine pétrifiante

La Fontaine pétrifiante

Auteur :

Editeur : Gallimard

Dans un cottage isolé dans la campagne anglaise, Peter Sinclair, jeune écrivain désœuvré, cherche à faire le point sur son existence en rédigeant son autobiographie. Mais l'écriture commence à dériver. L'Angleterre autour de lui, plongée dans une lente apocalypse, s'efface peu à peu. Et Peter Sinclair se retrouve en train d'écrire l'histoire d'un autre homme, citoyen d'un monde imaginaire avec sa mer Centrale, sa cité de Jethra et son foisonnement d'îles exotiques - parmi lesquelles la mythique Collago, où la Loterie offre aux heureux gagnants l'accès à l'immortalité... Roman sur l'acte d'écrire, rêverie poétique sur l'eau et la terre, méditation sur la mémoire et la mort, La fontaine pétrifiante, figure centrale du cycle de L'Archipel du Rêve, est l'œuvre la plus ambitieuse de l'auteur du Monde inverti.

8,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
Format: Poche
366 pages
ISBN : 978-2-0704-2351-4
Les avis

Il faut lire Priest car c'est vraiment un écrivain dans la tradition britannique, le traitement d'un genre (ici science fiction, spéculative, fantastique tout ce que vous voulez) me fait penser à Graham Greene pour le policier, Lawrence Durell pour le mainstress, je pense à la famille Powys, Michael Moorcock, jim Ballard ou Brian Aldiss pour nous emmener là où il veut avec notre consentement obligé (si le livre est passionnant on prend plaisir même si l'on a peur de le suivre malgré tout comme si notre vie en dépendait). j'ai lu : le monde inverti, futur antérieur et une femme sans histoires du divin Christopher. Pour moi ce livre reste gravé, car nos vies qui nous emmenent inéluctablement vers une issue que nous connaissons tous, avoir l'espoir d'une autre vie parallèle à la notre c'est l'entrée vers le monde de rêve. Livre sensible, mélancolique, une histoire d'amour particulière de souffrance et de mort. On en sort secoués mais ravivés comme si le fait de voir la réalité nous emmène vers un ailleurs. De la bonne littérature.

ANTONBARCENA

Donnez votre avis