Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Dessins Séquences: Série du «New Yorker»

Dessins Séquences: Série du «New Yorker»

Auteur : Richard McGuire

Editeur : Gallimard Jeunesse

Les objets qui nous entourent et les scènes a priori anodines du quotidien prennent vie de manière étonnante grâce au trait minimaliste et au regard malicieux de Richard McGuire. Coup de foudre impossible dans l'ascenseur, trajet mouvementé en taxi ou étude comportementale du pigeon, autant de séquences courtes, saillies artistiques simples et jouissives, qui confirme l'immense talent d'un artiste à la créativité graphique incomparable. Par l'auteur de "Ici", Fauve d'or Angoulême 2016.

23,50 €
Vendeur : Amazon
Parution :
584 pages
ISBN : 978-2-0706-3552-8
Les avis

La presse en parle

Institution journalistique faisant la part belle à ­l’illus­tration, le New Yorker a pris l’habitude de confier à un seul ­dessinateur la réalisation des cabochons d’un même numéro. Casées au milieu de colonnes dont elles ne dépassent pas la ­largeur, ces petites vignettes souvent assimilées à des bouche-trous peuvent parfaitement s’offrir à la narration, comme le démontre brillamment le graphiste américain Richard McGuire à travers cette sélection de séquences en noir et blanc publiées dans l’hebdomadaire ces dernières années.

Quand il ne traite pas certains thèmes en mode taxinomique – les chapeaux, les cages à oiseaux, les glaces, les insectes… –, le lauréat du Prix du meilleur album 2015 au Festival d’Angoulême (Ici, Gallimard) parvient à raconter de véritables histoires : les péripéties d’une salière et d’une poivrière, la rencontre improbable entre un flamant rose et un parapluie, une scène d’amour impossible dans un ascenseur, ­la vie et la mort d’un arbre…

L’exercice n’est simple qu’en ­apparence. A la contrainte du format s’ajoutent celles de ­l’absence de parole et de la distance entre deux images, ­que plusieurs pages de journal pouvaient séparer. Rassemblée dans un recueil de la taille d’un missel, cette petite signalétique animée fait triompher le concept de minimalisme en bande dessinée.

Frédéric Potet, Le Monde des livres

Donnez votre avis