Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Le contrat

Le contrat

Auteur : Jean-Luc Fonck

Editeur : Casterman

Hubert, un quidam des plus ordinaires, se met à dialoguer un matin avec sa télé. Et le plus étonnant, c'est que sa télé lui répond, en la personne de la fille qui présente la météo, Marie-Caroline Sabrina. En fait, sans le savoir et presque à son corps défendant, Hubert est devenu la vedette d'un célèbre jeu de télé réalité, Voyeur, voyeurs, pour lequel il se laisse convaincre de signer un contrat. Celui-ci stipule que tous les quinze jours, Hubert tire au sort une suggestion de situation au sein de laquelle il évoluera pendant les deux semaines suivantes, en étant filmé vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour le plus grand plaisir des téléspectateurs. Le premier tirage au sort désigne une situation apparemment facile : "Je maigris pendant deux semaines". Mais est-ce réellement si facile ? Et si oui, en sera-t-il encore ainsi lors des tirages au sort ultérieurs ?

Jean-Luc Fonck est né en Belgique en 1957. Il a fondé dans les années 1970 le groupe musical Sttellla, toujours en activité aujourd'hui après une quinzaine d'albums et deux mille spectacles donnés en Belgique, en France, en Suisse et au Québec. Il a également participé en Belgique à de nombreuses émissions humoristiques de télévision, où il a rencontré Philippe Geluck. Son premier recueil de nouvelles, Histoires à délire debout, est paru fin 2003 chez Casterman dans la collection C'est pour offrir. Deux autres recueils ont suivi.

15,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
ISBN : 978-2-2030-0433-7
Extrait

J'étais en train de rêver que je dormais à poings fermés lorsque quelque chose me réveilla en sursaut. C'était la télévision qui venait de s'allumer avec le volume au maximum.

Mon premier réflexe fut d'accuser mon chat qui, de temps en temps, marchait sur la commande à distance de la télévision. Parfois, ça l'allumait. Je n'ai jamais su s'il faisait ça exprès.

Je m'apprêtais à lui crier dessus lorsque je me souvins que je n'avais pas de chat et que ça faisait bien longtemps que j'avais perdu la commande à distance de la télévision.

Voilà une histoire qui commençait bien mal !

Il y a des jours, comme ça, où il vaut mieux rester au lit.
Mais on ne peut le savoir qu'après s'être levé. Le monde est mal fait : je m'étais déjà levé. Trop tard !

J'ai regardé machinalement la télévision. C'était le bulletin météo. Je déteste les bulletins météo. Une petite blonde était en train d'annoncer que nous étions partis pour une superbe journée ensoleillée sans une seule goutte de pluie.
J'ai regardé par la fenêtre : il pleuvait des cordes. C'est pour ça que je déteste les bulletins météo.

Je me retournai vers la télé.

- T'aurais pu regarder dehors, fille, avant de dire des bêtises !

La fille de la météo me répondit : (...)

Donnez votre avis