Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Au nom de l'art, 1933-1945: Exils, solidarités et engagements

Au nom de l'art, 1933-1945: Exils, solidarités et engagements

Auteur : Limore Yagil

Editeur : Fayard

La fascination exercée par Paris dans toute l'Europe depuis le début du XXe siècle se traduit, dès avant le premier conflit mondial, par l'établissement d'un grand nombre d'artistes dans ce lieu de liberté d'esprit et de création. Grâce à un enseignement de qualité, les Académies de peinture ou de musique, notamment, attirent des Russes, Polonais, Hongrois, Tchèques ou Allemands, futurs fleurons de l'École de Paris, éminents interprètes de l'Opéra et du Conservatoire.Avec les différentes vagues de migration, dont les artistes juifs fuyant les persécutions, se sont constitués dans la Ville lumière des réseaux d'amitié avec des artistes français, filières qui s'actionnent sous l'Occupation et Vichy pour protéger et mettre à l'abri les victimes du régime. Si l'on connaît l'intervention de Sacha Guitry et d'Arletty en faveur de Tristan Bernard, il y en eut beaucoup d'autres, révélées par Limore Yagil.À la croisée de l'histoire culturelle et de l'histoire politique, l'auteur remonte aux origines de ces réseaux de solidarité, retraçant toute une géographie de l'entre-aide, et interroge la signification qu'il convient de donner à ces différents actes de désobéissance civile.Docteur ès lettres en histoire du XXe siècle de l'Institut d'études politiques de Paris, Limore Yagil est chercheur associée à l'université Paris IV-Sorbonne. Spécialiste de l'histoire politique et culturelle de la France sous l'Occupation, elle a notamment publié L'Homme nouveau et la Révolution nationale de Vichy (Septentrion, 1997) et une trilogie, La France, terre de refuge et de désobéissance civile 1944) (Le Cerf, 2010-2011).

28,50 €
Vendeur : Amazon
Parution :
568 pages
ISBN : 978-2-2136-8089-7
Les avis

Un livre unique dans ce sens que c'est le seul ouvrage consacré aux artistes et non aux intellectuels, aux artistes juifs et non juifs avant 1939 et surtout pendant l'Occupation en France - à Paris et en zone libre - Marseille, Grasse, Avignon, Nice, Cannes, Toulon, Cagnes-sur-Mer, Toulouse etc, en Suisse et aux Etats-Unis. C'est un livre qui est riche d'informations concernant des musiciens, des compositeurs, des danseurs, des chanteurs, des acteurs, des cinéastes, des collectionneurs d'oeuvres d'art, etc. Un livre inédit par la richesse de ses sources, par son analyse qui ne rejoint celle d'une certaine "doxa" qui souhaite donner une image fausse et inexacte de s artistes sous l'Occupation comme étant les "champions de la collaboration". Le lecteur sera surpris de connaître les nombreux artistes qui ont pris des risques pour aider des artistes en danger notamment des juifs menacés de déportation. Une étude qui se place loin des études manichéennes de cette période des "années noires". Un livre à lire par tous ceux qui s'intéressent à l'histoire et à la création artistique au XX siècle.

Georges Felloche

Donnez votre avis