Recherche
Plus d'un million de livres référencés
La Conquistadora

La Conquistadora

Auteur : Edouard Manet

Editeur : Robert Laffont

Séville, 1630. Miguel de Erauso n’a jamais connu son père, tué en duel trois mois avant sa naissance. Le jour de sa mort, sa mère lui confie une terrible mission : venger son père, retrouver l’assassin qu’elle-même s’est en vain épuisée à chercher. Un assassin que son identité rend encore plus haïssable : la propre sœur du défunt, Catalina de Erauso. Une femme – une nonne ! Une bretteuse impitoyable qui se fait passer pour un homme depuis qu’elle s’est évadée d’un couvent, à l’âge de quinze ans. Un lieutenant récompensé par Philippe IV pour ses faits d’armes dans l’armée espagnole au Nouveau Monde. Et disparu depuis.
Pour retrouver Catalina, Miguel ne dispose que de ses Mémoires, publiés du temps de la gloire de la nonne militaire. Porté par son désir de vengeance, il va refaire le parcours tumultueux de cette femme faite homme, de l’Espagne au Nouveau Monde, en passant par Panamá, le Pérou, le Chili…, interrogeant ceux qui l’ont connue afin de retrouver sa trace.
Mais peu à peu, la poursuite va se teinter de curiosité, les questions vont fragiliser les certitudes, la fascination pour cette tante ambiguë et indomptable se mêler à la haine. Transformé en chasseur par sa proie – toujours en fuite après quelque aventure scandaleuse, ne se liant durablement à aucun lieu ni à personne –, Miguel va insensiblement partager un destin qu’il réprouve.
Eduardo Manet, Cubain ayant adopté la France comme patrie et le français comme langue, s’est imposé au cours des dix dernières années comme une importante figure de la fiction française contemporaine. Il nous livre ici un magnifique roman épique.

20,50 €
Vendeur : Amazon
Parution :
ISBN : 978-2-2210-9872-1
Les avis

La presse en parle

... Sur les pas de Catalina, le récit nous promène à travers un Siècle d’or espagnol où s’affrontent dans une débauche d’aventures les mondes ancien et nouveau. Comme dans le roman picaresque, genre littéraire majeur en ce temps-là, les chemins sont les lieux des plus invraisemblables rencontres, et la vie, comme la littérature, s’invente au gré des errances. La poursuite de la Nonne, son portrait construit comme un puzzle au cours des différentes étapes et rencontres de ce voyage initiatique ont le panache des romans d’aventures et le charme des contes d’Orient.

Michèle Gazier, Télérama

Donnez votre avis