Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Une passion indienne : La véritable histoire de la princesse de Kapurthala

Une passion indienne : La véritable histoire de la princesse de Kapurthala

Auteur :

Editeur : Robert Laffont

En 1908, une jeune Andalouse éblouissante de beauté, Anita Delgado, épouse le maharajah de Kapurthala, Jagatjit Singh, un homme amoureux des femmes, et adulé par elles. En 1925, Anita quitte l'Inde, séparée de son mari. Entre ces deux dates, elle aura vécu une passion tumultueuse, orageuse, incandescente qui se terminera par l'un des plus grands scandales de l'histoire des Indes britanniques. C'est ce conte de fées moderne que raconte Javier Moro, du coup de foudre, dans un cabaret madrilène, à l'Inde des harems, des palais des Mille et Une Nuits et des parties de chasse au tigre, en passant par les voyages dans le Paris du début du siècle ou le Chicago des années folles...
Son livre est le roman vrai d'une femme unique : fringante Andalouse, libre, pleine d'humour, et en butte aux conventions. C'est aussi un extraordinaire témoignage sur les dernières heures des maharajahs et le faste extravagant d'un monde emporté par l'Histoire.

20,50 €
Vendeur : Amazon
Parution :
394 pages
ISBN : 978-2-2211-0680-8
Les avis

L'avis de Rue des livres

Il existe beaucoup de livres sur l’Inde au temps de la splendeur des maharadjahs, dans des périodes bien plus antérieures. Mais « La princesse de Kapurthala » nous montre une toute autre vision de l’Inde. L’histoire se déroule au début du 20ème siècle, dans les prémices et durant la première guerre mondiale. L’Inde est encore colonisée par les anglais et bien que les rajahs souhaitent être indépendants, ils sont conscients qu’ils ont besoin de leur soutien pour continuer leur train de vie. Les rajahs apparaissent tous plus excessifs et extravagants les uns que les autres. Tout au long du livre, il nous est impossible de juger Anita et Jagatjit, les deux personnages principaux, car ils semblent plus être victimes de leur époque et de leur société. Le roman est d’autant plus percutant qu’il est tiré de faits historiques.
Clémence

Donnez votre avis