Recherche
Plus d'un million de livres référencés
La tresse

La tresse

Auteur : Laetitia Colombani

Editeur : Grasset

Sélection Rue des Livres

Smita, Julia, Sarah. Trois femmes, trois vies, trois continents. Trois chemins que rien ne destine à se croiser. Trois histoires pourtant liées.

Inde. Smita est une intouchable. Mariée à un chasseur de rats, elle nettoie à mains nues les latrines de son village, comme le faisait sa mère. Son rêve : voir sa fille échapper à la tradition et apprendre à lire. Lorsque cet espoir est anéanti, elle décide de fuir avec l'enfant, malgré les mises en garde de son mari.

Sicile. Julia est ouvrière dans l'atelier de traitement de cheveux de son père, le dernier du genre à Palerme. Elle trie, lave, décolore et teint des mèches fournies par les coiffeurs de la ville. Lorsque son père est victime d'un grave accident, elle découvre que l'atelier familial est ruiné.

Canada. Sarah est une avocate réputée. Mère de trois enfants, deux fois divorcée, elle enchaîne les dossiers à un rythme effréné. En passe d'être promue associée, elle apprend qu'elle est atteinte d'un cancer du sein. Sa vie en apparence parfaite commence à se fissurer.
On dit parfois que la vie ne tient qu'à un fil... Et si la leur tenait à leur chevelure ?

Trois destins de femmes que tout éloigne sauf l'essentiel: leur exigence de liberté.

18,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
224 pages
ISBN : 978-2-2468-1388-0
Les avis

La presse en parle

D’une écriture fluide, et d’une lecture très agréable, le premier roman de Laetitia Colombani, La Tresse, lie le destin de trois femmes vivant sur trois continents. L’une est une avocate brillante de Montréal, qui a toujours privilégié sa carrière mais doit réévaluer ses priorités face à la maladie. L’autre est une adolescente sicilienne travaillant dans l’atelier de confection de perruques de son père. La troisième appartient à la caste des intouchables, en Inde, et décide d’offrir à sa fille un avenir meilleur : elle apprendra à lire et à écrire, quitte à traverser le pays. Scénariste et réalisatrice, Laetitia Colombani maîtrise à l’évidence l’art de la narration et du montage. Elle campe des personnages de femmes aux caractères affirmés, dont elle entrelace les vies dans une perspective optimiste. Mais son écriture est assez sensible et retenue pour que son roman échappe au soupçon de n’être qu’un « feel-good book ».

Le Monde des Livres

Donnez votre avis