Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Journal d'un étudiant japonais

Journal d'un étudiant japonais

Auteur : Christophe Léon

Editeur : Serpent à plumes (Le)

Tarô, jeune étudiant en langue française, vient à Paris pour suivre une année de cours à la faculté. Il loue un appartement dans le centre de la capitale. Au fil des jours, il tient son journal qui oscille entre le mode véridique et hallucinatoire.
Tarô est-il ce Japonais anthropophage que la police arrête à Paris ? Est-il cet individu qui met ses victimes au frigo ? Est-il ce jeune homme qui a tenté de se suicider au Japon avec sa fiancée et que sa famille a exilé en France ? Tarô est-il un auteur raté qui ne parvient pas à écrire son roman ? Un soldat de l'armée nippone incestueux ? Un rescapé d'Hiroshima ? Un admirateur du célèbre écrivain Osamu Dazaï ?

14,20 €
Vendeur : Amazon
Parution :
125 pages
ISBN : 978-2-2680-6279-2
Extrait

Deux liens enserrent les fines chevilles de la jeune femme.
Les longues cordelettes, quatre lanières de tissu kyôzome tressées puis nouées à leurs extrémités afin qu'elles ne s'effilochent pas, ont été accrochées au plafond à deux poutres parallèles.

Le sang, dans cette position, tête en bas pieds en haut, envahit le cerveau.
J'étouffe.
Ma tête ne touche pas le sol et je suis écrasée par mon poids.

La corde s'incruste dans la chair.
De part et d'autre du cordon, les lèvres boursouflées de la peau meurtrie bordent le lit de douleurs creusé par le garrot.

Je suis coupée en deux.
Des hanches au bout des doigts de pieds je grelotte de froid, tandis que de la taille à la racine des cheveux je transpire.


Les pieds de la jeune fille ont blanchi. De la tête à la poitrine, elle est pelée à vif comme une orange.

Je perds connaissance.


Elle s'appelle Isabelle.
Elle vit encore.
Comment est-il envisageable qu'elle puisse encore respirer ?

On dira dans les journaux qu'il s'agit d'un crime odieux, l'acte d'un dément.

La principale occupation de Tarô dès son arrivée dans la capitale française est de se mettre en quête d'un appartement.
Ne connaissant pas la ville, il s'en tient exclusivement aux recommandations et aux indications que son grand frère, Jun-Ichirô, lui a faites avant son départ de Kôbe.