Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Le motel du voyeur

Le motel du voyeur

Auteur :

Editeur : Editions du Sous sol

Le 7 janvier 1980, Gay Talese reçoit à son domicile new-yorkais une lettre anonyme en provenance du Colorado. Le courrier débute ainsi : "Je crois être en possession d'informations importantes qui pourraient vous être utiles." L'homme, Gerald Foos, confesse dans cette missive un secret glaçant : voyeur, il a acquis un motel à Denver dans l'unique but de le transformer en "laboratoire d'observation". Avec l'aide de son épouse, il a découpé dans le plafond d'une douzaine de chambres des orifices rectangulaires de 15 centimètres sur 35, puis les a masqués avec de fausses grilles d'aération lui permettant de voir sans être vu. Il a ainsi épié sa clientèle pendant plusieurs décennies, annotant dans le moindre détail ce qu'il observait et entendait - sans jamais être découvert. A la lecture d'un tel aveu, Gay Talese se décide à rencontrer l'homme. Au travers des notes et des carnets du voyeur, matériau incroyable découpé, commenté et reproduit en partie dans l'ouvrage, l'écrivain va percer peu à peu les mystères du Manor House Motel. Le plus troublant d'entre eux : un meurtre non résolu, digne d'une scène de Psychose, auquel le voyeur assisterait, impuissant.

Le voyeur exige l'anonymat; l'écrivain, soucieux de toujours livrer les véritables identités de ses personnages, s'en tient aux prémices de son enquête. Trente-cinq ans plus tard, Gerald Foos se décide à rendre publique sa machination et Gay Talese peut enfin publier ce livre dérangeant et fascinant.

Le Motel du Voyeur interroge aussi, à travers la figure de Gerald Foos, étrange double pervers de l'auteur, la position du journaliste qui scrute le réel en observateur - en voyeur.
Au-delà du fait divers, cette plongée hallucinante dans la psyché américaine, parcourt une sociologie criminelle des moeurs, et s'avère être le plus parfait des romans noirs, à mi-chemin du chef-d'oeuvre de Truman Capote De sang-froid et du Journaliste et l'Assassin de Janet Malcolm. Gênant, passionnant, troublant, autant le dire , roman ou enquête, vous j'avez jamais lu un tel livre.

19,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
260 pages
ISBN : 978-2-3646-8225-2
Les avis

La presse en parle

Le Motel du voyeur est à ranger aux côtés des grands textes de non-fiction. Il rappelle par moments «le Journaliste et l’assassin», le chef d’œuvre de Janet Malcolm. Comme lui, il gagne en ampleur au fil des pages, en devenant une méditation morale retorse sur les liens entre le vice et la littérature. Y a-t-il une différence entre le voyeur et l’écrivain? Talese est-il complice de Foos, et dans quelle mesure? Peut-on jamais n’être qu’un pur observateur? Et le lecteur, quel est son rôle dans ce grenier? Ne ferait-il pas mieux de s’occuper de ce qui le regarde?

David Caviglioli, L'Obs

Donnez votre avis