Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Mémoires de guerre, Tome 1 : Mon rôle dans la chute d'Adolf Hitler

Mémoires de guerre, Tome 1 : Mon rôle dans la chute d'Adolf Hitler

Auteur : Spike Milligan

Editeur : Wombat Editions

En septembre 1939, Spike Milligan, jeune Londonien de 21 ans, reçoit du gouvernement de Sa Gracieuse Majesté un carton l'invitant à participer à la guerre. Cramponné à son doudou, il est arraché à la douceur d'un foyer des plus loufoques et envoyé sur la côte sud de l'Angleterre ; il s'y illustre d'emblée en tentant d'abattre un avion nazi à l'aide d'une simple brique... Mais, très vite, l'artilleur Milligan préfère se prélasser sur sa paillasse, jouer de la trompette et se laisser aller aux plaisanteries et aux farces de caserne, avant d'être envoyé manu militari sur le front d'Afrique du Nord... Avec un humour irrésistible, Spike nous décrit les personnalités et les grandes manoeuvres de son unité indisciplinée et goguenarde, transformant le « comique troupier » en grand art.

Traduit de l'anglais par Béatrice Vierne

18,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
224 pages
ISBN : 978-2-3749-8063-8
Les avis

La presse en parle

Si pour vous le comique troupier se résume à La Septième Compagnie et aux Bidasses en folie, plongez-vous dans Spike Milligan (1918-2002), par ailleurs comédien et auteur de sketches, aussi connu outre-Manche que Coluche chez nous. Car si, chez lui, il y a du « troupier », il y a surtout du « comique ». Et un comique pétaradant, « hénaurme », grinçant, qui flingue à tout-va, certes pas toujours délicat (flatulences et grivoiseries y tiennent une place non négligeable) mais souvent hilarant... En septembre 1939, Milligan, 21 ans, est invité par Sa Gracieuse Majesté à prendre part aux combats qui s'annoncent. Nommé opérateur radio sur la côte sud du pays, il va répondre à l'absurdité de la guerre en multipliant farces et insubordinations, qui lui vaudront de partir pour l'Afrique du Nord. Premier des sept volumes des Mémoires de guerre ( !) de Spike Milligan, Mon rôle dans la chute d'Adolf Hitler frappe par l'insolente subversion de cet inadapté à l'héroïsme et à la discipline. S'il a été impuissant à enrayer l'ascension d'Hitler, Milligan a inspiré les Monty Python, qui lui vouaient un culte. Une autre sorte de victoire...

Hubert Prolongeau, Télérama

Donnez votre avis