Recherche
Plus d'un million de livres référencés
La Ruche. Un siècle d'art à Paris

La Ruche. Un siècle d'art à Paris

Auteur : Dominique Paulvé

Editeur : Gründ

Peu connue du grand public mais lieu mythique pour les artistes du monde entier, une cité avait été érigée en 1902 sur les terrains maraîchers du quartier Vaugirard, à la limite des fortifications.
Cette ville dans la ville, qui se voulait modeste, est devenue le point de rencontre des peintres et sculpteurs qui allaient marquer l'histoire de l'art du siècle : Marc Chagall, Soutine, Archipenko, Brancusi...
Dans son îlot de verdure, La Ruche accueille de nouvelles générations d'artistes, que n'aurait pas renié son créateur, le sculpteur et mécène Alfred Boucher. En 1902, le sculpteur " officiel " Alfred Boucher construit aux confins des quartiers Montparnasse et Vaugirard, le pendant du Bateau-Lavoir de Montmartre, une cité destinée aux peintres et sculpteurs désargentés. 11 récupère, à sa fermeture, des éléments et matériaux de l'Exposition universelle de 1900, et, notamment, le Pavillon des vins de Bordeaux construit par Gustave Eiffel. Sa forme est celle d'une ruche qui donnera son nom au phalanstère, et les habitants en seront évidemment les " abeilles ".
Afin, dit-il, " d'ouvrir aux jeunes artistes un débouché vers la réussite et la gloire ", il imagine ce que sera, au milieu d'un beau jardin, la résidence des fils spirituels de Bouguereau, Roybet ou Gervex... Contre toute attente, La Ruche devient le rendez-vous de peintres et sculpteurs avant-gardistes, dont, peu à peu, la renommée sera mondiale. Arrivés des pays de l'Est, Chagall, Zadkine, Soutnie, Krémègne, Kikoine ou Archipenko sont les plus célèbres. Fernand Léger y vécut aussi, tout comme, au fil des décennies, Robert Couturier ou Paul Rebeyrolle et Simone Dat. Modigliani venait y travailler ; Blaise Cendrars, André Salmon ou Max Jacob l'ont fréquentée.
Depuis cent ans, La Ruche est toujours à la même place. Sauvée de la démolition grâce à l'énergie de Simone Dat et d'Elisabeth Dujarric, rachetée en 1971 avec la contribution de René et Geneviève Seydoux, rénovée depuis cette époque, elle abrite des artistes comme Eduardo Arroyo, Ernest Pignon-Ernest, André Batelier ou le metteur en scène Klaus Grüber, et de jeunes arrivants qui, entre installations et vidéos, forment le sang jeune de ce lieu mythique.

Dominique Paulvé est journaliste et s'intéresse à l'art et à la décoration. Elle collabore à des magazines tels que Côté Ouest, Connaissance des Arts ou 1'Œi1. Elle a publié en 1995 aux Editions Gründ son premier ouvrage en solo, Carven un demi-siècle d'élégance. En 1994, elle a publié Le Roman du Roman Rose avec Marie Guérin (Lattès) et, en 2000, Les métiers de la couture et de la mode avec Marie Boye (Hachette).

29,95 €
Vendeur : Amazon
Parution :
ISBN : 978-2-7000-3062-4
Donnez votre avis