Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Le prisonnier du silence

Le prisonnier du silence

L'ascension et la chute de Mikhaïl Khodorkovski

Auteur : Valery Paniouchkine

Editeur : Calmann-Levy

En l’espace de dix ans, qui correspondent aux années « folles » qui suivirent la chute du communisme, Mikhaïl Khodorkovski est devenu l’homme le plus riche de Russie. Aujourd’hui, il purge une peine de neuf ans dans une colonie pénitentiaire au fin fond de la Sibérie. Bien fait pour lui, diront certains qui n’ont pas oublié comment les oligarques proches d’Eltsine avaient intrigué pour s’approprier à vil prix les entreprises d’État au moment des grandes privatisations. Valery Paniouchkine, journaliste influent et esprit libre (ils ne sont pas si nombreux en Russie), n’était pas loin de partager cet avis. Puis, en 2005, poussé par la curiosité, il décida d’enquêter sur Khodorkovski, sur son empire, le géant pétrolier Youkos, et sur les conditions dans lesquelles l’ascension de l’un et de l’autre furent brisées net en octobre 2003. Le résultat est ce livre impitoyable sur une société néoféodale, gangrenée par la corruption jusqu’au plus haut niveau de l’État, et sur l’homme qui, ayant compris très tôt les règles du jeu, les avait appliquées à son profit avant de prendre peu à peu conscience qu’il y avait d’autres moyens de s’enrichir et surtout d’enrichir son pays : par exemple en instaurant à Youkos une gouvernance d’entreprise à l’occidentale, en combattant la corruption et en investissant son temps et son argent personnels dans des projets philanthropiques pour former une future élite russe libérée de la « prison du fatalisme ».
C’en était trop pour Poutine, qui n’aime le capitalisme que lorsqu’il est à sa botte et finance ses projets. Un tribunal aux ordres condamna Khodorkovski en 2004 à la suite d’un procès inique, entaché d’innombrables irrégularités, qui est raconté ici avec une précision sarcastique. Youkos fut démantelé et ses actifs répartis parmi des obligés de Poutine.
Curieusement, Khodorkovski ne prit pas la fuite et se défendit à peine à son procès. Ce qui fait dire à la journaliste du Figaro Irina de Chikoff que ce livre est une « méditation sur les Russes et leur soumission au fatum ».

17,25 €
Vendeur : Amazon
Parution :
280 pages
ISBN : 978-2-7021-3810-6
Donnez votre avis