Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Article 353 du code pénal

Article 353 du code pénal

Auteur :

Editeur : Minuit

Sélection Rue des Livres

Pour avoir jeté à la mer le promoteur immobilier Antoine Lazenec, Martial Kermeur vient d'être arrêté par la police. Au juge devant lequel il a été déféré, il retrace le cours des événements qui l'ont mené là : son divorce, la garde de son fils Erwan, son licenciement et puis surtout, les miroitants projets de Lazenec.
Il faut dire que la tentation est grande d'investir toute sa prime de licenciement dans un bel appartement avec vue sur la mer. Encore faut-il qu'il soit construit.

14,50 €
Vendeur : Amazon
Parution :
176 pages
ISBN : 978-2-7073-4307-9
Les avisExtrait

La presse en parle

La confession d’un ouvrier breton floué par la vie et conduit à l’irréparable. Puissant roman d’un auteur passé maître dans l’usage de toutes les nuances de gris.

Formellement magistral – jusqu’à l’épilogue, renversant – et humainement pénétrant, Article 353 du Code pénal, septième roman de Tanguy Viel, est porté par la très belle voix de cet homme floué, quinquagénaire comme vieilli avant l’heure par le poids des infortunes et des échecs. Un homme las dont les mots s’emploient à construire la pensée, à tenter de comprendre l’agencement fatal des cir­constances qui l’ont mené au meurtre. Des mots, des phrases par lesquels il cherche désespérément à tracer, dans l’espace sonore du bureau du juge, pour lui-même autant que pour le magistrat, « la ligne droite des faits » – qui inclut « la somme des omissions et renoncements et choses inaccomplies », sachant que, dans son cas, « la ligne droite des faits, c’était comme l’enchaînement de mauvaises réponses à un grand questionnaire ».

Nathalie Crom, Télérama


Dans le bureau d'un juge d'intruction, les aveux en forme de confession d'un homme qui en a poussé un autre dans la mer froide près des côtes bretonnes. Un roman bouleversant, qui plonge au coeur de l'âme humaine, de ses tourments et de l'injustice. Un grand livre de cette rentrée d'hiver 2017.

Laurence Houot, France Info

Donnez votre avis