Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Pascal. Des connaissances naturelles à l'étude de l'homme

Pascal. Des connaissances naturelles à l'étude de l'homme

Auteur : Vincent Carraud

Editeur : Vrin

Pascal a revendiqué l'abandon de l'étude des sciences au profit de celle de l'homme. Qu'entendre par l'étude de l'homme ? D'abord la recherche de la nature du " moi humain ", par un Pascal qui ne songe pas encore à une Apologie. La fécondité que L'art de persuader accorde au " je pense donc je suis ", en tant que principe d'une " physique entière ", est telle qu'en est déniée toute portée au cogito augustinien : c'est à Descartes, et non à saint Augustin, que Pascal reconnaît d'avoir accédé au moi. Mais si Pascal prend acte de l'innovation radicale des Meditationes en créant en français " le moi ", c'est pour dessaisir ce moi de sa primauté métaphysique et ne le trouver que dans la dépravation de la volonté. Le moi donc, mais pas encore l'homme. Ensuite, après l'échec des Provinciales, le dessein apologétique pascalien consiste à montrer la supériorité de la vraie religion sur les philosophies, qui seule peut rendre raison de la double " condition de l'homme ". Ce projet, tel que le restitue la Conférence à Port-Royal, s'enracine dans une première anthropologie qu'on qualifiera d'abstraite en ce qu'elle a pour objet de définir l'essence contradictoire de l'homme. Enfin, après la Conférence, Pascal en vient à envisager les hommes dans leur existence même. Les deux thèmes de la gloire (humaine) et du divertissement permettent de caractériser cette anthropologie existentielle, au terme de laquelle s'éclaire la puissance d'aliénation de l'imagination. L'analytique de l'existence humaine constitue dès lors ce qu'on appellera la seconde anthropologie de Pascal.

Vincent Carraud, ancien élève de l'Ecole normale supérieure, est professeur à l'Université de Caen et y dirige l'équipe de recherche Identité et subjectivité.

29,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
288 pages
ISBN : 978-2-7116-1793-7
Donnez votre avis