Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Principes d'une philosophie de la technique

Principes d'une philosophie de la technique

Auteur : Ernst Kapp

Editeur : Vrin

L'expression "philosophie de la technique" est née avec ce livre, en 1877. Il s'agit pour Ernst Kapp d'une philosophie de la hache, du marteau, de la vis et de la machine à vapeur. Georges Canguilhem y voyait l'une des premières tentatives pour constituer une philosophie biologique de la technique, c'est-à-dire pour penser les outils et les machines en tant que prolongement et extériorisation de l'activité des corps vivants : "Cet ouvrage, classique en Allemagne, est à ce point méconnu en France, que certains des psychologues qui ont repris, à partir des études de Köhler et de Guillaume, le problème de l'utilisation des outils par les animaux et de l'intelligence animale, attribuent cette théorie de la projection à Espinas lui-même, sans savoir qu'Espinas déclare très explicitement à plusieurs reprises qu'il l'emprunte à Kapp. Selon la théorie de la projection dont les fondements philosophiques remontent, à travers von Hartmann et La Philosophie de l'Inconscient, jusqu'à Schopenhauer, les premiers outils ne sont que le prolongement des organes humains en mouvement. Le silex, la massue, le levier prolongent et étendent le mouvement organique de percussion du bras. (...) Ce que les Allemands ont constitué par la voie philosophique (...) nous le voyons repris, et autant qu'on peut savoir sans dérivation directe, par Leroi-Gourhan dans son livre Milieu et Techniques". Antériorité de la technique sur sa formalisation scientifique, continuité entre l'appareillage technique et les tactiques du vivant : le texte de Kapp jette un éclairage historique inattendu sur certaines problématiques fondamentales de la philosophie des sciences et des techniques "à la française".

33,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
304 pages
ISBN : 978-2-7116-1940-5
Donnez votre avis