Recherche
Plus d'un million de livres référencés
La Robe

La Robe

Auteur :

Editeur : José Corti

C'est un lieu commun de prétendre que certaines rencontres infléchissent le cours d'une vie, l'orientent dans une direction jusqu'alors insoupçonnée. Plus rares sont les événements auxquels on ne peut accorder aucune place, qui restent en soi comme des lignes infranchissables. Bien des mots que me confia cet homme sont aujourd'hui oubliés, mais je conserve l'essentiel comme un troublant héritage.

14,70 €
Vendeur : Amazon
Parution :
122 pages
ISBN : 978-2-7143-0908-2
Les avis

Coup de coeur du premier roman.
La Robe est un récit d'une profonde originalité, d'une grande qualité littéraire, servi par un style élégant. On pense au Gracq du Balcon en forêt, à la trilogie des contes philosophiques de Calvino, à certaines nouvelles érotiques de Mandiargues (...).
Extrait « C’est un lieu commun de prétendre que certaines rencontres infléchissent le cours d’une vie, l’orientent dans une direction jusqu’alors insoupçonnée. Plus rares sont les événements auxquels on ne peut accorder aucune place, qui restent en soi comme des lignes infranchissables. Bien des mots que me confia cet homme sont aujourd’hui oubliés, mais je conserve l’essentiel comme un troublant héritage. »
Jeune aspirant de la haute noblesse, d’abord sans relief ni originalité apparente, le héros de La Robe va progressivement basculer de l’autre côté. Son subordonné, le fringant tombeur Alvinczy lui présente sa dernière conquête, l’Italienne Rosetta dont il tombe fou amoureux. Or, la troublante Rosetta semble sous la coupe d’un homme tout-puissant, l’implacable Hermann, qui mène grand train dans une villa étrange où toutes les fantaisies sexuelles participent d’une sorte de rituel qui d’abord effraie l’aspirant, jusqu’à ce qu’il entre dans une boutique, attiré par une robe aux dimensions étranges....
Un style dense, une époque et des lieux incertains contribuent à porter ce récit envoûtant qui mêle curieusement une thématique contemporaine (on pense notamment à l’univers du dernier Kubrick, Eyes Wide Shut) à l’ambiance surannée des casernes du début du XXème siècle.

Librairie Comme un Roman

Donnez votre avis