Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Les voiles de Frédégonde

Les voiles de Frédégonde

Auteur :

Editeur : Belfond

Née esclave, Frédégonde était destinées à devenir courtisane dans un village gaulois. Mais un abbé la place servante chez l'un des fils de Clotaire, roi des Francs. Très vite, la jeune femme découvre de la cour mérovingienne et devient la confidente d'Audowère, l'épouse du fils cadet de Clotaire. Novembre 561, le roi meurt. Ses quatre fils se partagent le royaume. L'impulsif Chilpéric se débarasse d'Audowère et prend Frédégonde pour maîtresse. Son frère Sigebert, lui, chef de guerre talentueux respecté de tous, épouse Brunehilde, la fille du roi wisigoth d'Espagne, aussi belle qu'instruite. Chilpéric, à la fois ébloui par cette alliance prestigieuse et rongé par la jalousie, décide alors d'épouser la soeur de Brunehilde. Mais Frédégonde n'est pas de celles que l'on peut impunément délaisser...Les Voiles de Frédégonde constituent le premier volet des Reines pourpres, une fresque historique évoquant les drames, haines et complots du haut Moyen-Age mérovingien. Dans une mise en scène éblouissante, Jean-Louis Fetjaine réveille les fantômes de ces reines sublimes et terrifiantes qui ont donné naissance à la France.

19,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
299 pages
ISBN : 978-2-7144-4175-1
Les avis

Mais enfin, pourquoi toutes ces mauvaises critiques? Vous n'avez pas aimer soit mais de là à hurler au scandale et au manque d'originalité, c'est un peu fort! Personnellement, j'ai trouvé le livre intéressant car il nous plongeait vraiment dans la tête des personnages. L'époque mérovingienne est encore fort méconnue et c'est bien qu'il y ait des livres sur le sujet. Surtout sur la guerre entre Frédégonde et Brunehilde.

Laetitia, une lectrice impatiente

Que de critiques négatives ... Ce livre a le mérite de se lire de façon très agréable, et de nous faire découvir une période peu connue de l'histoire, avec la montée insidieuse du christianisme (très bien rendu dans le livre) et il y a un véritable attachement du lecteur pour le personnage de Frédégonde, une étude psychologique intéressante autour de cette femme qui va devenir une des premières "sérial killeuse". Franchement, une lecture très agréable !

Amélie

Il me tarde de lire la suite des VOILES DE FREDEGONDE, j'ai adoré !

Cécile, une fan

Le déclin de l'empire Belfond... Les navets s'accumulent en ce premier semestre... Fetjane et ses reines aussi terrifiantes que son style, Aubin et ses délires de vieil érotomane impuissant, Scalese et son serial killer cassoulet, D'Onaglia et ses intrigues familiales qui sentent la lavande, façon lessive premier prix... Un peu de sang neuf, de jeunesse que diable ! Mais quel âge a donc l'éditeur de cette maison ? Est-ile né avant la première guerre mondiale ? Reprenez-vous, monsieur !

Jean-Pierre A., Saumur

Oh, mon bon Merlin, ne peux-tu point lancer une formule magique pour rendre ce livre traitant de ton époque intéressant et bien écrit ? D'avance, merci.

Albin

Si j'avais eu Excalibur sous la main...

Un lecteur très mécontent

La prochaine fois, JL FETJANE, soyez plus original, traitez de la renaissance et de De Vinci, de la Joconde, cela n'a pas encore été fait...

Baptiste D., libraire à Toulouse

L'intérêt d'écrire un roman historique, je pense, consiste non pas à étaler des connaissances rudimentaires, mais à sublimer des événements historiques. Or, Jean-Louis Fetjaine ne sublime ici que du mauvais goût et un style digne d'un élève de collège. Et encore... j'ai croisé sur ma longue route de professeur des élèves bien plus doués que cet auteur aux cheveux grisonnants.
J'avais arrêté la cigarette pour dépenser mon argent dans les livres. En lisant un livre comme celui-là, mon désir de nicotine revient à grand galop.

Alain H, Pas-de-Calais

Qu'est-ce qu'un mauvais roman historique ?
La réponse vous coûtera 19 euros.

Agnès, de Melun

Je n'ai pas encore réussi à tourner la deuxième page tellement ce livre m'ennuie.

Kopac, du 9 - 2

Donnez votre avis