Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Les Contre-Feux de l'amour

Les Contre-Feux de l'amour

Auteur : Algernon-Charles Swinburne

Editeur : Editions de La Différence

Né à Londres en 1837, mort en 1909, Swinburne est initié très tôt aux littératures française et italienne. Il découvre Sade qui le marque profondément. On l'a, d'ailleurs, comparé à un " satyre lâché dans un salon victorien ". Admirateur de Baudelaire et d'Hugo, son œuvre est essentiellement poétique et théâtrale. Il n'a écrit que deux romans, Les Contre-Feux de l'amour et Lesbia Brandon, inachevé. Eblouissant Swinburne... Il raille la morale victorienne. Il vitupère le mauvais génie du christianisme. Ce magot païen, le front trop large auréolé de ces cheveux roux qu'adorent ses amis les peintres préraphaélites, est un jour sauvé de la noyade par Maupassant... En pleine gloire, soudain le génie prend le parti de se claquemurer dans une bicoque "hideuse", comme un rat dans un trou de mur. Il y restera trente ans, y étouffant peu à peu, avec l'aide d'un geôlier bien-aimé, le Mr Hyde qui hante ses romans. En 1877, il se décide à publier un roman épistolaire qu'il a dans ses tiroirs depuis quinze ans, Les Contre-Feux de l'amour. L'impeccable traduction d'Odile de Lalain nous laisse déguster un chaud-froid de méchanceté. La figure de Lady Midhurst manipule les âmes pâles ou tourmentées de sa famille avec toute l'autorité que confère l'amour de détruire ou d'empêcher. La préface ajoutée en 1905 par Swinburne révèle d'autres feux sous ces parquets glacés

8,10 €
Vendeur : Amazon
Parution :
Format: Poche
ISBN : 978-2-7291-1495-4
Donnez votre avis