Recherche
Plus d'un million de livres référencés
L'info-pouvoir : Manipulation de l'opinion sous la Ve République

L'info-pouvoir : Manipulation de l'opinion sous la Ve République

Auteur : Jean-Pierre Bedei

Editeur : Actes Sud

« L'info-pouvoir » ? Un concept clef pour comprendre la politique spectacle d'aujourd'hui. Pour écrire ce livre, Jean-Pierre Bédéï - journaliste politique, éditorialiste et historien - a réuni : une partie des archives du Ministère de l'Information, des confidences d'hommes politiques de premier plan, celles d'hommes et de femmes qui « font » l'information, et des interviews de ceux qui la relaient.À l'aide de documents souvent inédits ce livre décrit l'évolution d'une relation dangereuse entre le pouvoir et l'information. Au début de la 5e République, il s'agissait de la contrôler (« J'ai pris la décision de diriger quasi-directement le directeur général de la Radiodiffusion », écrivait Michel Debré à de Gaulle). Vient ensuite le temps de l'information manipulée (« Ceci peut être demandé discrètement aux responsables de TF1 ou de France Télévision », notifiait au Premier ministre Edouard Balladur son conseiller Pierre Louette, en lui faisant miroiter un projet d'émission illustrant la politique gouvernementale). Permanence de l'histoire : la dissimulation et le secret, (par exemple, Tchernobyl Ouvéa, etc.). Résultat de cette évolution ? « L'info-pouvoir », dont Nicolas Sarkozy est à la fois le représentant et le symbole. « Dans un mélange de puérilité et de vanité, nous dit Jean-Pierre Bédéï, Nicolas Sarkozy aime bien claironner l'audimat des émissions auxquelles il participe. Un jour, brandissant comme un trophée un taux d'audience élevé, il s'est attiré cette mise en garde de Jean-Pierre Raffarin : « Ne t'imagine pas que tous les gens qui t'ont regardé vont voter pour toi. » Non, bien sûr, Sarkozy n'a pas cette naïveté ! Mais il est persuadé que la réussite en politique passe par la télévision. En cela, il symbolise bien, à travers l'excès de son activisme médiatique, cette classe politique qui, depuis cinquante ans, est fascinée par un outil d'information qu'elle utilise de plus en plus comme un vecteur de communication personnelle et qu'elle essaie de dompter à des fins de propagande plus ou moins déguisées. »Pour démonter les mécanismes des « trois temps » de l'information sous la 5ème République, l'auteur s'est appuyé sur les archives de Michel Debré, d'Edouard Balladur, du ministère de l'Information, du ministère des DOM-TOM et sur celles de conseillers de François Mitterrand. Il a recueilli les témoignages d'acteurs de cette longue période comme Edouard Balladur, Yves Guéna, Lucien Neuwirth, Jean-Pierre Chevènement, Bernard Pons, ainsi que de conseillers de Jacques Chirac, de François Mitterrand et de Nicolas Sarkozy. Certains documents sont inédits : des rapports des RG sur la violence en Nouvelle-Calédonie à la veille de la prise d'otages d'Ouvéa, des extraits de « verbatim » d'entretiens entre Mitterrand et Kohl, et Mitterrand et Genscher sur les effets en France et en Allemagne de l'explosion de l'usine de Tchernobyl.Des journalistes, Michel Anfrol, Michèle Cotta, Jean-Marie Cavada, Noël Mamère, Sylvain Gouz, Gérard Leclerc ou Hervé Brusini font aussi part de leur expérience et de leurs analyses. Enfin, ce récit se nourrit d'anecdotes ou d'épisodes vécus par l'auteur au cours de sa vie de journaliste professionnel. « Car, en fait, souligne Jean-Pierre Bédéï, derrière cette trilogie de l'information contrôlée, dissimulée, manipulée, c'est bien un des piliers de la démocratie qui est en jeu, ce précieux droit à l'information qui doit revenir à chaque citoyen pour éclairer et opérer librement ses choix. » Cette enquête livre donc des clefs indispensables à tous les téléspectateurs-électeurs désireux de ne pas tomber dans les pièges que nous tend chaque jour l'info-pouvoir.

21,30 €
Vendeur : Amazon
Parution :
ISBN : 978-2-7427-7241-4
Donnez votre avis