Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Quelque chose de pourri au royaume d'Angleterre

Quelque chose de pourri au royaume d'Angleterre

Auteur :

Editeur : Rivages

Richard Watt, journaliste anglais, vit en exil en Italie avec sa compagne Magda depuis qu’il a fui une Angleterre gouvernée par un Premier ministre « socialiste », en réalité un dictateur. En effet, Jobling - c’est son nom - se refuse à organiser de nouvelles élections à l’expiration de son mandat.
Sa présence à Roccamarittima ayant été signalée aux autorités anglaises par un couple britannique, Watt se retrouve dans une position délicate. En effet, par solidarité occidentale, les autres pays d’Europe ne veulent pas s’immiscer dans ce qu’ils considèrent, avec la plus totale hypocrisie, comme des affaires purement intérieures. Jobling a donc la possibilité d’exercer un chantage sur l’Italie accablée par le chômage : si elle n’accepte pas d’extrader les réfugiés politiques et autres sujets contestataires de Sa Très Gracieuse Majesté, les ressortissants italiens travaillant en Grande-Bretagne seront expulsés.
Spolié de son petit domaine viticole sous prétexte qu’il n’a pas payé ses impôts à la Couronne, chassé d’Italie avec Magda dont il ne tarde pas à être séparé, Richard Watt se retrouve interné dans un camp de concentration. Jobling lui tend cependant une perche : faire amende honorable, reconnaître son erreur. Le dictateur n’a pas pardonné au journaliste de l’avoir démasqué, voire ridiculisé, mais il lui faut désormais compter avec les opinions publiques internationales qui font pression sur leurs gouvernants. En échange, Richard Watt recouvrera ses biens et pourra repartir avec Magda à l’étranger, libre. Autrement dit libre d’aller se faire pendre ailleurs…
Publié en 1970 et salué par la presse anglaise comme un digne successeur du 1984 de George Orwell, Quelque chose de pourri au royaume d’Angleterre (dont le sous-titre est « Un avertissement pour ceux qui ne sont pas curieux ») est un roman prémonitoire et plus que jamais d’actualité, qui dénonce le « totalitarisme des démocraties en décadence et dégénérescence, se voulant des modèles de libre entreprise et de libéralisme, qui font fi rapidement de leurs propres lois et de leurs codes judiciaires qu’elles n’hésitent pas à transgresser ou à bafouer au nom de l’intérêt général, d’impératifs économiques, d’états d’urgence ou de sécurité publique. Elles entrouvrent alors la porte à un fascisme ordinaire qui ne tardera pas à gangrener insidieusement les fondements et les institutions démocratiques d’un pays, à partir d’une prise de pouvoir parfaitement légale, avant de se muer en un pouvoir personnel ou collectif résolument autocratique. » (Jean-Pierre Deloux, Polar spécial Robin Cook)

21,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
324 pages
ISBN : 978-2-7436-1071-5
Donnez votre avis