Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Tiède respiration d'automne

Tiède respiration d'automne

Auteur : Gilles Hanauer

Editeur : Publibook

Tiède respiration d'automne. Cela sonne comme le premier vers d'un haïku. Comme une introduction à quelque chose de sensible. Comme une émotion qui vous frôle, délicate. Comme une sensation indicible mais bouleversante. Comme le titre d'un recueil de poèmes, somptueux, sublime, ingénu.

Parlant avec autant d'aisance de sexe que d'amour, alignant les images les plus pures et les mots les plus crus, Gilles Hanauer n'a pas son pareil pour écrire le monde et décrire les hommes. Tour à tour sensible et osé, un recueil qui chamboule, mouvant, surprenant. Une ode à la variété, l'éloge de la variation, tour à tour complexe ou simplissime, éclatant ou sombre, drôle ou ravagé, qui nous touche, nous remue, nous émeut.

Sait-on qu'Hanauer, né sans problème à Rouen, s'exila à Paris, ne supportant plus la campagne ? Il y vit et y travaillerait. Ex-manager à haut potentiel au sein d'une multinationale célèbre, écrivain contrarié, poète toujours, chanteur de Brahms, photographe pro, légèrement guitariste, passionné du Japon, bourlingueur, il aime bouger, observer, (s')amuser. Ses textes, drôles et sensibles, reflètent ce désir de vivre en tout et partout.

Sait-on qu'Hanauer, né sans problème à Rouen, s'exila à Paris, ne supportant plus l'odeur campagnarde ? Il y vit et y travaillerait. Ex-manager à haut potentiel au sein d'une multinationale célèbre, écrivain contrarié, poète toujours, chanteur de Brahms, photographe pro, légèrement guitariste, passionné du Japon, bourlin-gueur, il aime bouger, observer, (s')amuser. Ses textes, drôles et sensibles, reflètent ce désir de vivre en tout et partout. Lisez sans tarder ce livre exceptionnel. Vous pourriez aller mieux...

16,24 €
Vendeur : Amazon
Parution :
130 pages
ISBN : 978-2-7483-3653-5
Extrait

Regard noir

Eh la belle !
tes prunelles
charbonnent
eh la belle !
ton mari
n'ose rentrer
ce soir
eh la belle !
tes enfants
se planquent
sous la table
eh la belle !
tes yeux
affolent
ton ménage
eh la belle !
je t'ai dans
le bleu de l'oeil
car je suis aveugle

Donnez votre avis