Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Post-scriptum sur l'insignifiance

Post-scriptum sur l'insignifiance

Suivi de Dialogue

Auteur :

Editeur : L'Aube

« Il manque la voix de Cornelius Castoriadis. Il manque cette jubilation dans sa voix répétant : “Nous qui désirons ou nous qui délirons ?”, il manque le pont Bir Hakeim et le métro aérien par la fenêtre, il manque la lumière de la Seine de ce matin de novembre 1996 […].
Face aux brouilleurs de piste et à la fausse complexité, espérant tout de l’imaginaire social, jusqu’au bout Cornelius Castoriadis cherche une radicalité. “Je suis un révolutionnaire favorable à des changements radicaux”, disait-il quelques semaines avant sa mort.
Révolutionnaire qui, sa vie durant, allait répétant : “Nous ne philosophons pas pour sauver la révolution, mais pour sauver notre pensée et notre cohérence.”
Mais on ne peut réduire Cornelius Castoriadis à un seul registre. Philosophe, sociologue, historien, il fut aussi économiste et psychanalyste. “Un titan de la pensée, énorme, hors norme”, dit Edgar Morin. Une pensée encyclopédique, une jubilation de vivre et de lutter – lutte charnelle, spirituelle, infinie – mais en mouvement et qui laisse du grain à moudre et du pain sur la planche… »
Daniel Mermet
Là-bas si j’y suis, France Inter

Cornelius Castoriadis (1922-1997), philosophe, sociologue, psychanalyste et économiste. Né en Grèce, il s’installe en 1945 à Paris où il crée la revue Socialisme ou Barbarie. En 1975, il publie L’Institution imaginaire de la société, un ouvrage essentiel. Il entreprend ensuite la série des Carrefours du labyrinthe, suivie de La Création humaine.

8,50 €
Vendeur : Amazon
Parution :
Format: Poche
149 pages
ISBN : 978-2-7526-0372-2
Donnez votre avis