Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Passion et repentir

Passion et repentir

Auteur : William Wilkie Collins

Editeur : Phebus

Le lecteur aura la surprise de plonger, dès le prologue, en pleine guerre de 1870. Nous sommes quelque part dans les lignes françaises. Il y a là deux jeunes femmes que le hasard a réunies : Mercy, qui fut, malgré elle, une fille perdue, et Grace, qui part se placer comme gouvernante dans une riche famille anglaise. Soudain, un obus tombe, frappant Grace ; Mercy, la croyant morte, décide d'en profiter pour usurper son identité et rompre avec son passé d'infamie.L'action se déroule désormais dans la belle demeure de lady Janet. La fausse Grace, appréciée de tous, est bientôt rejointe par la vraie, qui a miraculeusement survécu et veut rentrer dans ses droits ; mais on la prend pour une folle. La première est d'autre part courtisée par deux hommes : le riche Horace Holmcroft et le pasteur Julian Gray, qui reconnaît en elle la jeune pécheresse qu'il a voulu aider quelques années plus tôt.On admire, comme toujours chez Collins, l'art consommé de l'intrigue et le sens des situations dramatiques. Mais on s'étonne aussi de l'audace de sa critique sociale. Toute la noblesse d'âme est du côté de la pécheresse repentie, alors que celle dont elle joue le rôle apparaît, au fil du texte, sous un jour de plus en plus odieux. La vertu ne se situe pas forcément là où on l'attend : c'est toute la duplicité morale d'un certain monde qui est ici mise à nu et dénoncée avec vigueur. De plus, comme dans beaucoup de ses oeuvres, l'auteur défend un féminisme hardi en choisissant pour héroïne la figure ambiguë, mais combien attachante, d'une moderne Marie-Madeleine.Ce roman, intitulé en anglais The New Magdalen, date de 1873. Il n'avait jamais été traduit dans notre pays et constituera pour le lecteur français une excellente surprise et une découverte de qualité. On y retrouve les ingrédients épicés et le style inimitable qui font de l'auteur de La Dame en blanc et de Pierre de lune l'ancêtre littéraire de Hitchcock.On ne présente plus le sulfureux William Wilkie Collins (1824-1889), le rival et l'ami de Dickens dont Borges a chanté les louanges. Inventeur du thriller moderne, ce diable d'homme n'a pas son pareil pour trousser une intrigue infernale et mettre à vif les nerfs de des lecteurs. En outre, il se paie le luxe de dépeindre sous un jour impitoyable la haute société victorienne et l'hypocrisie de ses prétendues bonnes moeurs.

20,30 €
Vendeur : Amazon
Parution :
352 pages
ISBN : 978-2-7529-0305-1
Donnez votre avis