Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Georges Bataille, la terreur et les lettres

Georges Bataille, la terreur et les lettres

Auteur : Elisabeth Arnould-Bloomfield

Editeur : Presses Universitaires du Septentrion

Georges Bataille, la terreur et les lettres met en cause la vulgate critique qui, à la suite de Tel Quel, continue à donner la faveur à une lecture " terroriste " de l'oeuvre bataillienne. On lit toujours Bataille pour le sublime de son abjection et la passion indicible de ses textes. On retient encore de son oeuvre ce moment initial où la révolte contre le surréalisme contribue à proposer l'image durable d'une " écriture " antirhétorique, sacrificielle et pulsionnelle. Or, cette approche est aussi historiquement limitée qu'elle est textuellement problématique. Elle ne permet pas de prendre en compte l'ensemble d'une réflexion littéraire qui, dans les années quarante, revient sur ses textes et repense leur relation au sacrifice et à l'indicible. C'est donc à partir d'une relecture générale de l'oeuvre et plus particulièrement de certains textes charnières des années quarante (le Coupable, L'expérience intérieure, L'impossible) que le présent ouvrage remet en question le terrorisme de Bataille. Il réévalue son approche littéraire dans le contexte critique des oeuvres contemporaines pour montrer que l'appel paulhanien à un " retour à la rhétorique " trouve alors davantage d'échos dans l'écriture bataillienne que la terreur anti-poétique. L'expérience intérieure de Bataille, son impossibilité n'y perdent pas leur tension vers l'indicible. Elles y gagnent une conscience de leurs clichés et le savoir très sûr de leur littérarité.

Elisabeth Arnould-Bloomfield a obtenu son doctorat de Lettres françaises (Ph.D.) à l'Université de Californie, San Diego. Elle est actuellement professeur assistant à l'Université du Colorado à Boulder où elle se spécialise en poésie moderne et en théorie littéraire.

22,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
226 pages
ISBN : 978-2-7574-0109-5
Donnez votre avis