Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Les Folies d'Aix ou la fin d'un monde

Les Folies d'Aix ou la fin d'un monde

Auteur : Michel Vovelle

Editeur : Le Temps des cerises

Ce que j'ai cherché à percevoir, derrière le stéréotype de la ville immobile, c'est le jeu des images et représentations, dans sa complexité, et sa fluidité : ou comment une société, et avant tout des hommes, ont vécu un siècle de mutations silencieuses, plus importantes sans doute que les turbulences - bien réelles - de l'histoire officielle de la cité. Pour ce faire, j'ai adopté deux démarches complémentaires : en ouverture comme en conclusion, interroger l'imaginaire urbain à partir de deux expressions collectives emblématiques : les jeux de la Fête Dieu, et la mort du Parlement. Mais ces deux séquences introduisent à un autre projet : suivre, au fil de stratégies individuelles choisies le cheminement non seulement des ambitions, des comportements, mais des rêves et de la vision du monde de témoins privilégiés. Cet essai n'est pas un ouvrage d'érudition même si le souci de précision d'un historien formé à l'école de l'histoire sociale y transparaît. C'est à la fois un récit et une réflexion, sur l'imaginaire collectif, sur les stratégies individuelles et les représentations qui les sous-tendent, et qui s'achève en interrogation sur la mémoire perdue et retrouvée. L'odyssée minuscule du menuisier Joseph Sec, cette " irrésistible ascension " qui s'achève dans le rêve, comme l'obstination forcenée du robin Desorgues à forcer les portes de la noblesse, de même que la folie du Président de Gueidan à la recherche de ses ancêtres, et en contrepoint l'évasion du Marquis d'Argens hors des contraintes de sa caste témoignent de la crise de l'ancien monde. L'essentiel est de tenter de comprendre comme ces conduites individuelles apparemment atypiques, portent un témoignage à la fois " incomparable " et porteur d'une signification qui les dépasse.

Michel Vovelle, professeur émérite à l'Université Paris I a enseigné de 1961 à 1983 à l'université d'Aix-en-Provence. Nommé alors à la Sorbonne, il a dirigé pendant dix ans l'Institut d'histoire de la Révolution française jusqu'à sa retraite en 1993. Les chantiers principaux de sa recherche sont l'histoire des mentalités à l'époque moderne, particulièrement les représentations collectives devant la mort et l'histoire de la Révolution française. II a publié plus de trente ouvrages en nom personnel et autant en collaboration. II a consacré plusieurs études à sa ville d'adoption : certaines d'entre elles sont reprises partiellement dans cet essai pour l'essentiel cependant original

18,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
ISBN : 978-2-8410-9389-2
Donnez votre avis