Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Pour ne pas rater ma dernière seconde

Pour ne pas rater ma dernière seconde

Récits d'outre-noir

Auteur : Young-Moon Jung

Editeur : 400 Coups

Sélection Rue des Livres

Un chef-d'oeuvre de la littérature coréenne. S'il est un thème omniprésent dans ce recueil de nouvelles, c'est bien celui de la mort. Elle est partout. Elle s'étale avec horreur dans toute sa puanteur. Et le plus terrible est que, souvent, celui qui meurt en est conscient. Il raconte sa mort tout en la subissant. C'est le cas de cet enfant enterré par ses parents alors qu'il ne peut rien faire pour les en empêcher. Pire, il apprend de leur bouche qu'il a été étranglé par eux.
Les narrateurs sont parfois ceux qui subissent leur mort tout en étant ceux qui la racontent, de sorte qu'ils sont de ce côté-ci du réel tout autant que de l'autre côté du miroir, c'est-à-dire dans le fantastique. Ce recueil étonne et choque. On y lit des horreurs (un fils est forcé par des truands de tuer son père et de violer sa mère), mais ces horreurs masquent un questionnement plus profond qui est celui du destin. Qui sommes-nous? Où allons-nous? Que signifie cette longue dérive de la mort? Car voilà une image récurrente de ce recueil : mourir, c'est partir vers un point infini dont nous ne connaissons pas l'issue. Mourir, c'est en fin compte... se questionner!
Ainsi, derrière le côté scandaleux, parfois spectaculaire de ces nouvelles, il y a, en sourdine, une réflexion sur l'existence - en fait, sur la non-existence - qui ne cesse de hanter Young-Moon Jung et qui ne trouve pas de réponse. Car comment peut-on imaginer pouvoir appréhender le sens des espaces infinis? Comment peut-on penser pouvoir faire parler le silence intersidéral ?

17,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
192 pages
ISBN : 978-2-8459-6087-9
Donnez votre avis