Recherche
Plus d'un million de livres référencés
La Littérature à vif (le cas Houellebecq)

La Littérature à vif (le cas Houellebecq)

Auteur :

Editeur : L'Esprit des péninsules

Dans cet essai aussi vigoureux que concis, Olivier Bardolle expose, textes à l’appui, une thèse iconoclaste : À la recherche du temps perdu et Voyage au bout de la nuit constituent les chants du cygne de la grande littérature française à vocation universelle. Ces deux textes nous parlent de la fin d’un monde, à des moments différents, dans une langue hypnotique pour Proust et dans une langue hallucinée pour Céline. Qu’y a-t-il après Proust et Céline ? Que peut-on lire sérieusement après eux ? Ou plutôt, comme pourrait le suggérer Céline : “qu’est-ce qui est encore lisible ?” Un nom s’impose, car non seulement cet auteur est lisible, mais il est le seul lisible après Proust et Céline : il s’agit de Michel Houellebecq. Lui seul aujourd’hui prend son lecteur et ne le lâche plus, sans rien lui épargner de la débâcle des temps. Lui seul reflète l’époque avec la même justesse que Proust et Céline relatèrent la leur en leur temps, jusqu’à l’incarner. Une illustration plutôt qu’une défense de l’auteur des Particules élémentaires ici élevé à la dignité de « grand consécrateur de l’ère du vide”.

12,15 €
Vendeur : Amazon
Parution :
96 pages
ISBN : 978-2-8463-6055-5
Donnez votre avis