Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Topique, numéro 82 - 2003 : Les idéaux et le féminin

Topique, numéro 82 - 2003 : Les idéaux et le féminin

Auteur : Collectif

Editeur : L'Esprit du Temps

Pour Freud le surmoi ou conscience morale serait différent chez la femme ; plus incertain, moins rigoureux, du fait de l'instauration d'un complexe d'Œdipe plus tardif, moins incisif dans ses effets, et qui ne sera aboli que tardivement. Ainsi affirme-t-il dans le texte de 1933 sur la Féminité « la formation du surmoi doit souffrir de ces circonstances, il ne peut pas atteindre la force et l'indépendance qui lui confèrent son importance culturelle ». On sait que Freud a toujours été fidèle à cette position, alors même que certaines de ses réflexions et élaborations, au fil de différents textes, auraient pu le conduire à envisager cette question de façon plus nuancée, notamment dans Malaise dans la culture, quand il établit la privation d'amour de même que la répression de l'agressivité et son retournement à l'encontre du sujet, comme des éléments fondamentaux dans la constitution et le rôle du surmoi : est-ce que ce ne sont pas précisément deux caractéristiques du développement féminin ?

21,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
ISBN : 978-2-9130-6296-2
Donnez votre avis