Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Tunliu dans la tourmente de la réforme agraire, 1946-1950

Tunliu dans la tourmente de la réforme agraire, 1946-1950

La révolution communiste chinoise face aux rébellions et aux résistances de la paysannerie

Auteur : Thi Minh-Hoang Ngo

Editeur : Riveneuve

Fondé sur un grand nombre d'archives internes et inédites du Parti communiste chinois (PCC) accessibles seulement aux chercheurs sur autorisation spéciale, Tunliu dans la tourmente de la réforme agraire, 1946-1950, prolonge et enrichit pour les années 1946-1950 les différents travaux qui, depuis les années 1980, participent à l'important renouvellement de l'historiographie sur la révolution chinoise. Cette monographie du district de Tunliu, situé dans la province du Shanxi au nord-ouest de la Chine, analyse l'éclatement dès 1948, à la veille de la proclamation de la République populaire de Chine, des fondations restées fragiles d'un parti-Etat fondé sur les réseaux de relations personnelles et dirigé par des intellectuels du Parti issus des élites locales et de la guerre de résistance anti-japonaise (1937-1945). Elle offre une narration vivante et détaillée des processus de prise de pouvoir par les cadres maoïstes favorables à un parti-Etat de type stalinien qu'il fallait institutionnaliser dans les bases communistes. Ces intellectuels écartés du pouvoir, longtemps ignorés par l'historiographie maoïste et violemment attaqués pendant la révolution culturelle (1966-1976), occupent désormais la toute première place dans l'historiographie du Parti. Grâce également à l'accès à des sources inédites, cette monographie fait ressortir et relate l'ampleur des résistances paysannes à la réforme agraire - " la terre à ceux qui la cultivent " - officiellement promulguée le 10 octobre 1947 par le PCC et appliquée avec de grandes difficultés par les cadres locaux du PCC dans les bases communistes de résistance anti-japonaise. Au travers des conflits le plus souvent violents entre cadres locaux et populations villageoises au cours d'une réforme agraire jugée vitale par Mao et le PCC pour mobiliser la paysannerie dans la guerre civile opposant le PCC au Quomindang, la révolution chinoise est désormais acceptée comme faite de multiples processus complexes et " hybrides " de mobilisation, d'organisation et d'éducation des masses paysannes selon les normes du Parti, ainsi que d'interactions conflictuelles entre cadres locaux du Parti, dont l'issue était loin d'être prévisible. Cette monographie est une contribution importante à de nouvelles recherches sur les processus révolutionnaires similaires de formation d'un parti-Etat de type stalinien dans d'autres districts et provinces de la Chine, avec naturellement des variantes liées à des conditions écologiques, économiques, sociales et politiques différentes.

Docteur en histoire, Thi Minh-Hoang Ngo a été chercheuse associée au Centre d'études français sur la Chine contemporaine à Hongkong, à l'université du Shanxi en Chine du Nord, Research Fellow de la Japan Society for the Promotion of Science (JSPS), et Visiting Researcher à l'université Waseda de Tokyo de 2004 à 2006.

25,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
216 pages
ISBN : 978-2-9142-1416-2
Donnez votre avis