Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Plus bisensuel que sexuel

Plus bisensuel que sexuel

Auteur : Noël Matteï

Editeur : Bord de l Eau

Plus bisensuel que sexuel oscille entre la sensualité et le côté charnel de la sexualité, et de la bi-sexualité.
Insolente, visuelle, passionnelle, romantique, perturbante, inquiétante aussi, l’écriture de Noël Matteï est nourrie notamment de ses références cinématographiques (Lynch, Haneke, Kieslowski, Ki Duk) et de ses lectures (Duras, Nabokov, Adler, Kundera, Purdy).
Un petit ovni scintillant dans le paysage littéraire sur le désir d’aimer l’autre et la solitude de n’être toujours qu’un, inévitablement…

7,10 €
Vendeur : Amazon
Parution :
73 pages
ISBN : 978-2-9156-5179-9
ExtraitLe début

« Je ne pense pas qu’on puisse être fusionnel toute une vie avec la même personne. Sauf avec la mère je crois. En tout cas pour moi c’est comme ça. Il n’y a vraiment qu’elle pour qui je dirais que seule la mort peut nous séparer. Car c’est quand même le seul être qui m’a eu tout entier en lui. Les autres, ils n’ont eu que mon sexe, et un ébat ça ne dure pas neuf mois. (…) Je crois que si certaines nuits tu penses toutes ces choses-là, c’est peut-être seulement parce que tu m’aimes trop fort. Moi aussi j’étais comme ça il y a très longtemps, mais on ne résout rien par la peur de perdre l’autre. C’était comme ça avec Lisa aussi. Elle avait toujours peur de me perdre parce qu’elle se disait que je ne pourrais jamais l’aimer aussi fort qu’elle m’aimait. Parce qu’elle avait toujours besoin de preuves qui n’étaient pas les miennes. Elle répétait sans cesse que je la quitterais avant elle sans même voir que lorsqu’elle disait ça j’étais à ses cotés, à essayer de ne pas entendre, à attendre que l’orage passe. Elle nous pourrissait la vie. Et on aurait presque dit qu’elle n’y pouvait rien, et moi non plus. C’est pour ça que je l’ai tuée. Enfin c’est elle qui me l’a demandé. Sinon j’aurais jamais pu le faire. J’ai toujours eu horreur de décider à la place des autres. »

Donnez votre avis