Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Du caviar sur les méninges

Du caviar sur les méninges

Auteur : Georges Etesse

Editeur : Bord de l Eau

« La première fois que j’ai mis les pieds au Père-Lachaise, c’était pour mon enterrement… »

Quand un roman débute par la fin, c’est probable qu’on mette peu de temps pour le finir…
Dévorez-le, Du Caviar sur les Méninges est de ce type...
C’est aussi le premier roman de cimetière que vous devez impérativement décrypter si vous répondez "oui" à au moins une de ces questions…

* Le Caviar, ce sont des œufs d’esturgeon, pas de carpe diem * * Les Méninges est la formidable demeure où Pascal écrivit ses Pensées
* Le Père-Lachaise est un Palace parisien à ciel ouvert
* Pendant la canicule de l’été 2003, toutes les bières surchauffaient
* Machin chose croit en la métempsychose
* L’énergie électrique n’est pas inépuisable
* Les masseuses thaïes sont plutôt cocottes
* J’ai rencontré Dieu, je crois qu’il s’appelle Francis Lefebvre * Les autistes ne sont pas tous de gros cons * Apollinaire est définitivement mort. Il est au Père-Lachaise * Chopin nous a quitté à 39 ans, comme son voisin de caveau Apollinaire
* Victor Gogo a été la première victime célèbre du spiritisme * Pierre Desproges qui nous manque est aussi enterré au Père-Lachaise
* Savoir au bout du compte ce qui se passe réellement après la mort m’intéresse

18,30 €
Vendeur : Amazon
Parution :
260 pages
ISBN : 978-2-9156-5187-4
Les avis

Génial! Déroutant...
1ère fois que j'ai envie de mourir pour revivre mieux! Plus fort que l'hindouisme.

Sabine Drama Duval

Après avoir tourné les dernières pages de cette sorte de poème érotico-délirant, je sors éclaboussé par un tsunami d'humour et d'intelligence.
J'ai pris mon temps pour le lire car, outre, parfis, un certain hermétisme, j'ai veillé à ce que la beauté de quelques perles ne puisse échapper à un examen bâclé du collier...

Jean-Claude E.

C'est un livre qui va cartonner ou alors je ne m'appelle pas Pauline...

Pauline Carton

Après "Du Caviar sur les Méninges", que la mort parait douce...

G. Lennick

Donnez votre avis