Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Et Dieu créa le sillon interfessier

Et Dieu créa le sillon interfessier

Auteur : Sandie Khougassian

Editeur : Sandie Khougassian

Prénom : Thiena. Âge : 29 ans au début et à la fin on ne sait plus. Carte génétique : des lettres ADN qui se finissent en IAN brodées sur un drapeau bleu blanc rouge. Formation : l’école de la vie, de l’art, des lois et du vent. Signe astro : un taureau qui rugit comme une lionne et qui danse comme Lady Gaga quand personne ne la regarde. Défaut et qualité : elle a un avis sur tout. Péchés mignons : les soudjouks et les cornichons. Passion : l’art des écorchés vifs et le son des rockeurs morts à leurs vingt-sept printemps et plus. Mission : dire bonjour, porter un tablier, des gants Mapa quand c’est possible et sourire à des fions toute la journée.
Cadre dans la mode depuis sept ans, Thiena atterrit au pays du SIF (ou sillon interfessier pour les connaisseurs), dont elle ne connaît ni les codes ni les lois. Co-patronne d’un SPA basé dans une petite banlieue bourgeoise de la région parisienne, elle enfile un tablier de bouchère pour jouer une fausse experte de la beauté qui va très vite déchanter. Entre les points noirs non extraits depuis des décennies, les dingues en liberté et les obsédés du cul qui cherchent plus qu’une stimulation du bulbe pilaire, la traversée du SIF est bourrée de sables mouvants.

19,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
362 pages
ISBN : 979-1-0931-2503-9
Les avis

En voyant la couverture, on s'attend à lire un S.A.S de la chick lit polissonne, ces nouveaux genres littéraires qui sautent à cloche-pied entre courbes érotiques et tournures de sons ou de mots qui brûlent la gorge mais non, on ne se racle pas le conduit musculo-membraneux, pas de complot en Égypte, pas de tueurs à gages sur une plage de Miami ni de balles de plomb. Le suspense est ailleurs et surtout en s'attardant sur la quatrième de couverture, on comprend tout de suite qu'il ne s'agit pas d'un livre érotique que l'on pourra ranger discrètement sur la centième étagère de la bibliothèque inaccessible aux enfants. D'entrée, l’héroïne annonce la couleur, on tombe avec elle à pieds joints au pays du SIF ou sillon interfessier tel qu'en joue l'auteur. Finalement, le décor n'est pas une chambre rose d'un hôtel de passe du catalogue Catalogne mais un SPA chicos moulé à la française ou ces nouveaux centres de beauté du bassin parisien qui proposent une multitude de services pour une clientèle qui s'américanise de plus en plus dans le Big Bang cireux de soins sirupeux ou autres trompe-l’œil du bien-être.
Original car l’héroïne n'est pas une experte de la beauty touch, entre faux-pas et découverte d'un monde faussement glamour, les dialogues sont grinçants, drôles et bien ficelés. Les allées et venues de Monsieur et Madame tout le monde rythment avec tempo le circuit surréaliste de cette apprentie patronne de la beauté.

John

Anecdotes hilarantes, aussi drôle que subversif, un roman comique qui n'a pas peur de son genre

Sophie-Marie

Donnez votre avis