Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Le royaume de Sasha Kozak

Le royaume de Sasha Kozak

Auteur : Iulian Ciocan

Editeur : Belleville éditions

Sélection Rue des Livres

Sur les trottoirs sales et gris de Chi?inau, le monde ne semble plus tourner rond. Octavian Condurache n'arrive à rien. Ni à écrire le roman de sa vie, ni à rendre heureuse la femme qu'il a épousée. Et la mère Frosea ? Elle aime tant les feuilletons télé qu'elle en oublierait presque que ce n'est pas ça la vraie vie. Faut dire que les paysages sud-américains font autrement plus rêver que la grisaille de son existence de babouchka. Il y a aussi Oleg Olegovici Liubn ! Un veuf russe en ménage avec une Roumaine. Décidément au royaume de Sasha Kozak, on aura tout vu...
Sasha et sa bande règnent sur les rues de cette capitale terne et froide, théâtre des altercations entre partisans russophones et roumanophones.
Tant bien que mal, ils traversent les années 90 alors que le pays, démembré, s'enfonce dans le chaos après son indépendance.

18,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
200 pages
ISBN : 979-1-0956-0403-7
Les avis

La presse en parle

D’abord, un coup de chapeau aux éditions Belleville. Spécialisée en littérature étrangère, cette petite maison sort des sentiers battus en publiant des textes qui échappent aux circuits habituels. Des livres trouvés « sur place » grâce à des libraires, traducteurs ou lecteurs du pays concerné. Et avec une attention jalouse portée à la traduction… Ici, Iulian Ciocan nous fait mettre le cap sur la Moldavie, ce petit pays entre la Roumanie et l’Ukraine. Avec un humour ravageur – il a sous-titré son récit « roman social déjanté » et le dédie « à Lucia qui en a soupé de ce que j’écris » –, Ciocan nous transporte « sur les trottoirs sales de Chisinau où le monde ne tourne plus très rond ». On y croise le vieil Olegovici, tombé amoureux d’une révolutionnaire roumaine, ou Condurache qui n’arrive ni à écrire ni à satisfaire son épouse. Ciocan excelle à montrer comment l’environnement influe sur les êtres et vice versa. Une plongée très originale dans « l’interminable transition moldave qui a suivi l’effondrement soviétique ».

Florence Noiville, Le Monde des Livres

Donnez votre avis