Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Le polar de la semaine
Hugues Pagan
On retrouve Schneider, le flic désabusé et sans prénom de La Mort dans une voiture solitaire et de Boulevard des allongés. Fanatique de Virginia Woolf et écorché vif, hanté par la mort d'une femme, l'inspecteur principal Schneider, chef du Groupe criminel hante la ville tel un fantôme à bord de sa Lincoln Continental. Il entretient des relations compliquées avec un « Monsieur Tom », ex-avocat d'Assises et homme d'affaires pas toujours recommandable. Il doit aussi enquêter sur la tentative de meurtre qui a laissé son collègue Meunier des Stups entre la vie et la mort. Voici le grand retour d'Hugues Pagan après presque 20 ans d'absence de la scène littéraire (il a occupé activement la scène audio-visuelle pendant ce temps). Ses livres sont d'impressionnantes radiographies de la vie des flics, telles qu'on n'en a jamais lues avant lui, mais aussi des oeuvres bouleversantes d'humanité. Alternant crudité et lyrisme, élégance classique et gouaille de la rue, son écriture virtuose et sa musique bluesy s'insinuent dans les tripes du lecteur et nous parlent de l'essentiel : le tragique de la condition humaine.
Sélections thématiques
Djihad, terrorisme, intégrisme, Etat islamique, Daech... : les livres pour comprendre.
Les avis
On connait Vincent Peillon, l'homme politique, ancien ministre de l'éducation nationale, agrégé de philosophie et auteur de nombreux ouvrages. Avec Aurora, son premier roman, Vincent Peillon entre dans la classe des auteurs de polars. Ce thriller géopolitique et sanglant s'inscrit dans la...
Le ton est léger, humoristique, mais ce livre est beaucoup plus subtil qu'il n'y parait. L'auteur est un spécialiste des questions stratégiques internationales et maître de conférences à Sciences Po. Ce guide du paradis peut choquer les croyants intolérants mais Pierre Conesa ne donne pas...
Interviews
iconePourquoi se sont-ils lancés dans l'écriture de polars ? Quelles sont leurs motivations ? Pourquoi cet attrait du noir, du crime et souvent du sordide ? Les auteurs s'expliquent.