Philippe Sollers

Philippe Sollers
Une conversation infinie
Une conversation infinie

Dans cet ouvrage, la grande journaliste, ancienne directrice du Monde des livres, tient la plume pour faire entrer le lecteur dans une longue conversation avec l'écrivain le plus prolixe en...

Beauté
Beauté

Le narrateur évoque sa relation avec Lisa, une pianiste célèbre qui interprète les Variations de Webern au cours d'un concert au Grand Théâtre de Bordeaux. Le matin, elle a reçu des messages...

L'écriture et l'expérience des limites
L'écriture et l'expérience des limites

Cet ensemble fonctionne comme un appareil. De manière systématique, il trace une théorie de l'écriture appelée autrefois « littéraire » mais qu'il vaut mieux nommer aujourd'hui textuelle....

Commémorer Mai 68 ?
Commémorer Mai 68 ?

"Dans cette anthologie, Mai 68 apparaît sous une forme paradoxale : intense et insignifiant, vivant et disparu, haï et regretté, utopie réaliste qui demande l'impossible, phénomène...

Mouvement
Mouvement

«L'homme de Lascaux était un artiste de génie, la Bible est toujours vivante, la Révolution française s'approfondit, Hegel continue très étrangement d'exister, les galaxies fuient à toute...

Centre
Centre

Nora, 40 ans, est psychanalyste. Son amant, un romancier français controversé peu nobélisable, s'intéresse de près à Freud et à Lacan. Il veut aussi comprendre pourquoi, récemment, contre...

Lettres à Dominique Rolin: (1958-1980)
Lettres à Dominique Rolin: (1958-1980)

Ce volume réunit deux cent cinquante-six lettres de Philippe Sollers à Dominique Rolin, depuis la rencontre des deux écrivains, en 1958, jusqu'à la parution de L'lnfini chez soi de Dominique...

Rodin: Dessins érotiques
Rodin: Dessins érotiques

« Après une gloire intense et un oubli relatif dû, sans doute, aux simplifications modernes, l'oeuvre de Rodin est plus que jamais devant nous, vigoureuse, inventive, directe. La publication de...

L'École du Mystère
L'École du Mystère

«Qui connaît la joie du ciel ne craint ni la colère du ciel, ni la critique des hommes, ni l'entrave des choses, ni le reproche des morts.»