Roberto Arlt

Roberto Arlt
› Naissance le 2 Avril 1900 à Buenos Aires (Argentine)
› Décès le 25 juillet 1942

Roberto Arlt est un écrivain argentin. Fils d'un émigrant prussien et d'une mère italienne, Roberto Godofredo Christophersen Arlt est né le 2 avril 1900 à Buenos Aires dans le quartier de Flores. Il meurt le 26 juillet 1942 d'une crise cardiaque à Buenos Aires.

Un crime presque parfait : Sept contes policiers. La piste des dents en or ; Un crime presque parfait ; La vengeance du singe ; Le mystère des trois ... de la mort ; Un Argentin et trois gangsters
Un crime presque parfait : Sept contes policiers. La piste des dents en or ; Un crime presque parfait ; La vengeance du singe ; Le mystère des trois ... de la mort ; Un Argentin et trois gangsters

Sept contes policiers. La piste des dents en or ; Un crime presque parfait ; La vengeance du singe ; Le mystère des trois ... de la mort ; Un Argentin et trois gangsters

L'Écrivain Rate
L'Écrivain Rate

Après un premier succès, un jeune auteur s'aperçoit avec terreur que l'inspiration l'a déserté. Naguère animé par une confiance quasi mégalomane en son talent, il connaît à présent le...

Le petit bossu
Le petit bossu

Un choix de nouvelles de l'écrivain extraites de son recueil principal«El Jorobadito». Cinq nouvelles inquiétantes en compagnie d'assassins, de prostituées, de fantômes, de fauteurs...

Le jouet enragé
Le jouet enragé

Cette oeuvre a été écrite en 1926, l'action se déroule à Buenos Aires, avec, pour toile de fond, la musique des tangos immortels.

L'éleveur de gorilles
L'éleveur de gorilles

Ce recueil de nouvelles entraîne le lecteur en Orient et en Afrique. On y retrouve l'habituelle galerie de personnages composée de trafiquants, de mendiants, de bossus, de traîtres taciturnes et...

Les Lance-flammes
Les Lance-flammes

Paru en 1931, ce roman provoqua le scandale. Les personnages sont ceux des«Sept fous», ils poursuivent ici leur descente aux enfers, dans les bas-fonds de Buenos Aires.

Eaux-fortes de Buenos Aires
Eaux-fortes de Buenos Aires

Parus entre 1928 et 1933 dans le journal«El Mundo», ces instantanés évoquent le quotidien de la capitale argentine, de ses habitants et de ses coutumes.