Tom Lanoye

Tous les livres de Tom Lanoye

Gaz - Plaidoyer d'une mère damnée
Gaz - Plaidoyer d'une mère damnée

Un jeune homme a commis un attentat au gaz : 184 morts, 30 blessés, parmi lesquels 70 écoliers, 20 enfants en bas âge dont le plus jeune n'avait pas trois mois. La mère de ce jeune homme est...

Esclaves heureux
Esclaves heureux

Deux Tony Hanssen, parfaits homonymes, flamands l'un et l'autre, tous deux en manque d'argent, dérivent dans des pays lointains.L'un, looser sans illusions, a quitté son milieu bourgeois...

La langue de ma mère
La langue de ma mère

La Langue de ma mère est le premier roman de Tom Lanoye qui a été traduit en français. Le titre original en néerlandais est Sprakeloos, ce qui, littéralement, signifie« dépourvu de parole...

Troisièmes noces
Troisièmes noces

Maarten Seebregs, un homosexuel dans la cinquantaine, malade, fauché et sans travail, ne peut oublier Gaëtan, l'amour de sa vie, mort quelque temps auparavant. Cynique, mais avec le sourire, il...

Tombé du ciel
Tombé du ciel

En partant d'un fait divers, le crash d'un MiG sur une maison dans un village flamand en 1989, l'auteur imagine la vie banale d'une famille flamande bouleversée par ce cataclysme. Il mêle le...

Les boîtes en carton
Les boîtes en carton

En Flandre dans les années 1970, l'histoire d'un garçon d'une dizaine d'années qui tombe amoureux d'un de ses camarades lors d'un voyage scolaire organisé par une caisse d'assurance...

Forteresse Europe
Forteresse Europe

Texte ironique qui traite de l'émigration de façon inversée en mettant en scène des Européens qui veulent quitter leur continent. Déçus par l'idéal démocratique, ils fuient une société...

La Langue de ma mère
La Langue de ma mère

Frappée par une attaque cérébrale sur ses vieux jours, la mère de l'auteur ne peut plus désormais s'exprimer qu'en un baragouin furieux et inintelligible, traduisant sa colère et son...

Célibat
Célibat

Les d'Hertenfeldt ont toujours régné en maîtres sur le village, achetant les terres et enfourchant les filles. La dynastie finit cependant par se tarir. Seul André, unique et pâle rejeton...