Musée Indiscipliné

Auteur : Jean-Miguel Pire
Editeur : Mare Martin

L'élaboration des valeurs morales, du sens, de la beauté, de la vérité, suppose un espace franc où chaque homme puisse se sentir libéré des contraintes utilitaristes. A cette condition, la société peut continuer de faire vivre les valeurs humaines et transmettre le meilleur de sa création morale, artistique et intellectuelle. L'invention du ministère des Affaires culturelles en 1959 par Malraux répondait à cette ambition. Quinze années seulement après le chaos de la guerre, la décision prise par le Général de Gaulle de doter la France d'un ministère dédié à l'esprit, n'eût rien d'anodin. Pour rebâtir la société, il avait compris la nécessité d'un instrument capable de faire vivre au sein de l'Etat les valeurs humaines portées par l'art et la culture. Soixante années plus tard, à l'heure ou l'utilitarisme et la vision comptable du monde dominent, et quand le marché impose toujours davantage ses critères à la création artistique, le volontarisme culturel paraît un recours essentiel. Par son désintéressement et son exemplarité, l'action publique représente une garantie autant qu'une source d'encouragement pour le monde culturel et, au-delà, pour l'ensemble des acteurs dédiés à la défense des principes humanistes. Ainsi, dans son rapport Pour une refondation de la politique culturelle (1997), Jacques Rigaud écrivait-il : « la culture n'est pas seulement un secteur de l'action publique. Elle en est une dimension ». Sa place dans l'Etat manifeste bien l'importance que la République continue d'accorder aux valeurs de l'esprit.

21,00 €
Parution : Octobre 2018
232 pages
ISBN : 979-1-0920-5490-3
Fiche consultée 27 fois