Recherche
4 810 auteurs

Marina Tsvetaïeva

Marina Tsvetaïeva

› Naissance le 26 Septembre 1892 à Moscou
› Décès le 31 août 1941

Livres
Les poésies d'amour

"Chaque vers est enfant de l'amour » écrivait Marina Tsvétaïéva. Mais si l'exacerbation amoureuse, l'énergétique passionnelle est e ectivement une des caractéristiques de son oeuvre, ce qui frappe avant tout, au-delà de la liste infi nie des « muses » masculines ou féminines, c'est...

Voir le livre »

Le poème de la montagne : Le poème de la fin

Après avoir lu Le Poème de la Fin, Pasternak écrit dans une lettre à Marina Tsvétaeva, le 25 mars 1926 : « C'est le quatrième soir que j'enfourne dans mon manteau un morceau de nuit pragoise, où l'on patauge dans le noir, avec le pont qui est là, tantôt dans le lointain, tantôt tout...

Voir le livre »

Mon dernier livre 1940 : Edition bilingue français-russe

Ce recueil composé en 1940 etait l'occasion pour la poétesse, un an avant son suicide en 1941, de rendre compte de ses années d'exil. Il fut refusé par les éditions d'Etat soviétiques.

Voir le livre »

Le cahier rouge

Cette publication contient des ébauches, des plans, des corrections, des brouillons de lettres et des notes éparses de la poétesse.

Voir le livre »

Insomnie et autres poèmes
Poche

Recueil de poèmes de cette femme de tous les paradoxes prise dans la tourmente révolutionnaire après l'écrasement de l'Armée blanche dans laquelle son mari s'était engagé comme officier qui vécut un douloureux exil à Berlin, à Prague, puis à Paris.

Voir le livre »

Matins bénis : Lettres de France et d'URSS
Poche

Choix d'une trentaine de lettres écrites de France par M. Tsvetaeva entre 1931 et 1939, puis en URSS après son retour. On y découvre la femme, la mère, l'amoureuse et le poète, et ses déboires avec les Russes de l'émigration, ses prises de position politiques, sa difficulté d'être, etc.

Voir le livre »

Est-ce que tu m'aimes encore ?
Poche

Mis en relation par Boris Pasternak, Rilke, poète reconnu, et Marina Tsvetaeva, jeune poétesse russe, vont entretenir une relation épistolaire courte (de mai à août 1926) mais passionnée. La poétesse, réfugiée en France, va très vite déclarer son amour pour son idole qui lui ouvrira...

Voir le livre »

Mon frère féminin: Lettre à l'Amazone
Poche

Un texte sur l'amour des femmes entre elles, adressé par Marina Tsvetaïeva à Natalie Clifford Barney.

Voir le livre »

Souvenirs

Ce recueil rassemble des textes que l'auteure a écrits dans l'émigration, sur des écrivains qu'elle avait connus et qui étaient restés en Russie. Il s'agit, pour Valéri Brioussov, Maximilian Volochine, André Biély et Mikhaïl Kouzmine, de nécrologies. Pour Mandelstam, c'est une réaction...

Voir le livre »

Cet Eté-là : Correspondances 1928-1933

Marina et Nicolaï se rencontrent en 1928 en banlieue parisienne où ils sont voisins. Une amitié naît de leur goût commun de la poésie mais lorsque Marina part en vacances avec ses enfants, leurs rencontres sont interrompues. Dès lors commence une correspondance presque quotidienne qui...

Voir le livre »

Lettres de la montagne et lettres de la fin

Arrivée en Tchécoslovaquie en août 1922, Marina Tsvetaeva s'installe avec sa famille à Mokropsy, près de Prague. Elle y fait la connaissance de K. Rodzevitch, inscrit en droit à l'université. Ces lettres, conservées par leur destinataire, avaient été remises en 1960 à la fille de M....

Voir le livre »

L'offense lyrique et autres poèmes

Plus de dix ans après la publication de L'Offense lyrique (Fourbis, 1992), depuis longtemps épuisé, voici un nouvel ensemble des poèmes de Marina Tsvétaïeva. Il réunit tous les poèmes de L'Offense lyrique, tous les poèmes de Marina à Sophia Parnok compris dans Sans lui (Fourbis, 1994),...

Voir le livre »