Recherche
4 757 auteurs

Jacques Serena

Tous les livres de Jacques Serena

Livresebooks
Voleur de guirlandes

C'est un quartier délaissé, avec son tank de la dernière guerre fraîchement repeint, autour duquel on s'assoit. C'est là qu'on revient, toujours. Qu'on se retrouve. Qu'on se raconte. Il est là. Il y a cette fille chez qui il vit. Lui, il fait des vidéos. Il interroge des gens, va à leur...

Voir le livre »

Elles en premier toujours
Pascaline Richtarch-Castellani: Traverser l'espace (avant l'image)
Elles en premier toujours
Poche
Sous le néflier

Le narrateur apprend qu'il va devoir subir une opération qui nécessitera une convalescence longue. C'est l'occasion d'une ultime confrontation avec sa compagne, qui lorsqu'il la menace de la quitter vraiment, répond que c'est précisément ce qu'elle souhaite.

Voir le livre »

Les fiévreuses

Jacques Serena, dans ses romans, a toujours fréquenté les lieux en marge de la ville, là où se retrouvent les paumés et les intranquilles. " On vit ce qu'on écrit et n'invente jamais rien ". Dans les romans de Jacques Serena, dans les squats et les appartements incertains, on croise les "...

Voir le livre »

L'acrobate

Quand on est enfin parvenu à vivre en sécurité avec ce qu'il y a de mieux comme femme qui, de surcroît, fait du poulpe en daube, on pourrait se contenter d'apprécier. Et oublier ces nuits où l'on ne pouvait s'empêcher de partir en quête de ces filles au bout du rouleau, sous prétexte...

Voir le livre »

Voleur de guirlandes

Ce serait une corde tendue très haut, entre un pont qui vient du reste de la ville et un autre qui enjambe un fleuve et mène à une frontière. Sous la corde, il y aurait un quartier délaissé : le quartier du port du Rhin à Strasbourg. Il s'agit ici de l'atmosphère de ce quartier.

Voir le livre »

Plus rien dire sans toi

Un type s'incruste chez une " Great Lady " pour se remettre en selle, et pouvoir s'en sortir avec son amie. Il sent qu'il a encore en lui des richesses, se donne à fond, il est subtil, audacieux, devient indispensable, mais, pour l'instant, il est le seul à l'avoir remarqué. Dommage, dit son...

Voir le livre »

Elles en premier toujours

Elles, en premier toujours c'est elles, qu'on voit. Assises, avec leurs couvertures. Et qu'en voyant on se souvient d'avoir vues, dans les magazines, sur les écrans, ou même avant, courir dans les rues pour s'approvisionner en échappant aux balles.

Voir le livre »

Fleurs cueillies pour rien : Illustrations de Gustav Klimt

" Le bruit court, et on peut dire que l'idée en ville est admise, en cette ville où la moindre bribe est dans la même journée accréditée, étayée et condamnée, le bruit court qu'un soir elles auraient été plus de deux, qu'à une demi-douzaine elles se seraient couchées, enlacées et...

Voir le livre »

Velvette, suivi de Jetée

La Velvette, oui, son nom m'est revenu, sauf que ce n'est pas un nom. Ici son nom tout le monde l'ignore, même moi, même elle, si ça se trouve. D'autres soirs elle a pu s'appeler Lou, ou Dany, ou Paffgen, des nuits entières. Elle a pu en faire, des trucs, tellement. Danser, même. Oui,...

Voir le livre »