Bienvenue

Rejoignez la communauté Rue des livres, gérez votre bibliothèque, partagez vos coups de coeur, faites connaître les livres que vous aimez...

Identification

Pas encore inscrit ?

L'inscription sur le site vous permet de déposer vos avis sur les livres, de pouvoir poster des messages sur le forum, de gérer votre bibliothèque et de participer á la vie du site. Vous ne recevrez de notre part aucune pub dans votre messagerie.

-> Inscription
Rechercher un livre

Les avis de la presse

Le séducteur

Oubliez l’hiver du mois de mai… « Le Séducteur » est là pour réveiller votre sens de l’humour – et vos sens tout court. Ce drôle de roman épicurien et coquin de l’Anglais d’origine sud-africaine Richard Mason est un véritable antidépresseur littéraire.

Philippe Chevilley, Les Echos

Auteur(s) : Richard Mason - Editeur : Robert Laffont › Voir le livre ›

Un bonheur parfait

Les héros de Salter font partie de ces heureux et damnés dont parle Fitzgerald. Ils ont la beauté, la jeunesse, la richesse, ils s'aiment - et subissent un sort mystérieux, qui les fait s'exiler à jamais du bonheur. De Fitzgerald, Salter a aussi la grâce détachée, la politesse aristocratique du désespoir. Il n'est pas de ceux qui poussent des cris : il peint des vies brisées, certes, mais dans l'harmonie. L'élégance feutrée est sa marque de fabrique.

Christophe Mercier, Le Point

Auteur(s) : James Salter - Editeur : Olivier › Voir le livre ›

Crimes de Seine

Au plus près de son sujet, Danielle Thiéry signe un thriller tout ce qu'il y a de recommandable et extrêmement bien documenté.

Philippe Manche, Le Soir

Auteur(s) : Danielle Thiéry - Editeur : Rivages › Voir le livre ›

Comment devenir écrivain quand on vient de la grande plouquerie internationale

Caryl Férey a l'imagination baladeuse, l'humour vinaigrette, le goût des voyages et un sacré talent de conteur.

Télérama

Auteur(s) : Caryl Férey - Editeur : Points › Voir le livre ›

Djinn

Robbe-Grillet nous revient, au meilleur de sa forme, avec une manière de conte fantastique, décoré d’un titre hugolien : Djinn. Que ce djinn-là soit une transcription phonétique du prénom féminin américain Jean, porté par une des figures majeures du récit, c’est une première malice. Elle sera suivie de beaucoup d’autres. Tout est jeu dans ce texte qui ne cesse de se dédoubler, en faisant oublier ce qu’il est pour donner l’illusion parfaite d’autre chose. Ce livre réussit...

Jacqueline Piatier, Le Monde

Auteur(s) : Alain Robbe-Grillet - Editeur : Minuit › Voir le livre ›

La vengeance du roi-soleil

Si le roman de Jean Contrucci est passionnant, trépidant, émouvant, le tableau qu'il fait de cette ville aussi fière qu'insurgée, "terre adjacente", comme on disait alors, est édifiant : la Marseille d'hier annonce en effet celle d'aujourd'hui.

Jérôme Garcin, Le Nouvel Observateur

Auteur(s) : Jean Contrucci - Editeur : Jean-Claude Lattès › Voir le livre ›

Autorisation de pratiquer la course à pied

Le photographe Franck Courtès s'est converti à la littérature. Son recueil de nouvelles révèle un authentique talent d'écrivain, avec du souffle. Et du style... Il vous embarque dans ses histoires, l'air de rien, grâce à son art d'installer une atmosphère, une ambiance trouble, et son recueil se lit d'une traite. Lui-même coureur de fond, comme l'héroïne de la première nouvelle, Franck Courtès a du souffle. Et du style. Il réussit le tour de force de nous captiver en décrivant...

Tristan Savin - Lire

Auteur(s) : Franck Courtès - Editeur : JC Lattès › Voir le livre ›

L'histoire de Bruno Matei

« Lucian Dan Teodorovici colle à l’histoire avec une précision de reporter. […] Sa façon de camper dans le cerveau de son personnage comme pour filmer le mécanisme de l’asservissement absolu est saisissante. Comment réduire un être humain à l’état de pantin ? La démonstration est là, servie comme un constat, à peine teintée d’ironie et heureusement bercée de la secrète mélancolie des marionnettes. Pathétique et glaçante. »

Le Magazine Littéraire

Auteur(s) : Lucian Dan Teodorovici - Editeur : Gaïa › Voir le livre ›

L'histoire de Bruno Matei

« Superbe. […] Teodorovici est le premier auteur de la jeune littérature roumaine à passer la prison politique communiste aux couleurs de la fiction. L’architecture même du roman est exemplaire à cet égard. […] Il suggère un rythme lancinant, inéluctable, qui dit exactement l’enfermement, la réclusion. […] Il invente un personnage saisissant de légèreté et de vertige. […] Lucian Dan Teodorovici est un maître marionnettiste. »

Le Monde des Livres

Auteur(s) : Lucian Dan Teodorovici - Editeur : Gaïa › Voir le livre ›

Les nuits de Vladivostock

Comme disait un poète surréaliste, «il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous». Avec Garcin, ça n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Son polar extrême-oriental est crédible comme «l'Equipée malaise» d'Echenoz, «le Ravissement de Britney Spears» de Jean Rolin ou certains contes de Borges. Constamment en état d'ébriété, il passe son temps à dérailler sans jamais oublier d'avancer à fond de train, tandis qu'on croise des personnages bizarres reliés par des...

Grégoire Leménager - Le Nouvel Observateur

Auteur(s) : Christian Garcin - Editeur : Stock › Voir le livre ›

 

Vos avis

La 3e Guerre
Stéphanie Aten
2014-11-15
Un roman d'espionnage écrit par une femme, c'est génial. L'action est bien présente, très réaliste et truffée de données techniques captivantes. Les personnages sont bien campés, attachants, et prenants. Mais il y a plus : un message. Un vrai propos, une vraie réflexion, un second niveau de lecture qui rend ce roman attachant et addictif lui aussi. Mon seul bémol, c'est quelques moments de longueur parce que l'auteure veut nous faire passer des infos importantes... Mais l'action revient, et au final, on referme ce livre avec une capacité nouvelle : on ne regarde plus les infos de la même manière. Je le recommande vivement.

uras

Demain
Guillaume Musso
2014-11-15
Un petit bijou. Je ne connaissais pas, ma femme est fan... Et voilà.

tamalis

Cybermenace
Tom Clancy
2014-11-15
Inconditionnel de Clancy, même si ce n'est pas son meilleur roman.

tamalis

La 3e Guerre
Stéphanie Aten
2014-11-15
On hésite entre la bombe et la perle ! Bombe parce que ce livre est d'une redoutable efficacité, avec des personnages forts, une intrigue bien ficelée et un propos ravageur. Perle parce qu'il est aussi rempli d'émotion, de "reconnection" avec l'Humanité et ce qu'elle a de meilleur à donner ! Une fois commencé, je ne l'ai plus lâché. Les romans d'espionnage sont devenus rares, et pourtant, en eux couve un potentiel de réflexion et de recul qu'il est bon de retrouver. Solidement ancré dans une documentation passionnante, ce roman m'a beaucoup captivé et dérangé en même temps... On voyage de par le monde, on s'immerge, on est pris dans un tourbillon... La maîtrise de l'auteure est indéniable. A découvrir absolument.

tamalis

La Valise et le Cercueil
Dario
2014-11-13
Dans la veine d’Alphonse Boudard ou des premiers ‘San Antonio’ de Frédéric Dard, la ‘Valise et le Cercueil’, truffé de références et d’anecdotes historiques, se dévore d’une traite. Ce polar original, sur fond de politique, ne manquera pas de captiver tous les amateurs de la langue fleurie, des ambiances montmartroises des années 60, ou tout simplement d’excellente intrigue policière... Espérons que ce Dario nous ponde encore de nombreux romans de cette trempe !

Folk

La Valise et le Cercueil
Dario
2014-11-13
Pour ceux qui ont le nostalgie du Paris des années 60 avec une histoire policière bien ficelée, je vous invite à lire ce polar . Amateur de romans policiers, celui-ci fait partie de ma sélection.

Marie24

Philosophie de la Shoah
Didier Durmarque
2014-11-11
Un livre dense qui propose une vision totalement neuve de la Shoah. Le style est plutôt avenant avec des passages lumineux.

Jean-Luc Correa

André Breton, initiateur découvreur : La maison de verre
Henri Béhar, Laurent Guillaut, Constance Krebs, Marie Mauzé, Georges Sebbag
2014-11-08
Vive la poésie & son merveilleux amant
le surréalisme ...

Rem

Amon - Mon grand-père m'aurait tuée
Jennifer Teege, Nikola Sellmair
2014-11-06
Cet ouvrage est un très intéressant récit du parcours personnel d'une femme qui découvre tardivement que son père fut un nazi abominable - et en même temps capable de tendresse ! - , que sa grand mère qui en était amoureuse, a très sans doute fait l'autruche, et que le mal-être de sa mère, qui l'a conduite à abandonner sa fille s'explique par ce passé. Le propos de l'auteur est enrichi d'éléments historiques qui permettent d'élargir sa propre histoire à l'Histoire avec un grand H et de mieux en saisir les contours. Cela donne une perspective sur le poids porté par les descendants des bourreaux, poids également immense mais rarement abordé. Jennifer Teeger chemine dans sa compréhension de ce qui fait son mal-être, sa dépression et trouve progressivement le chemin de sa propre réalisation, de la paix intérieure face à ce passé qui, sourdement, traînait en elle.
Un ouvrage à l'écriture simple, sans qualité littéraire, mais qui dévoile avec nuances, en évitant les raisonnements schématiques - le bien / le mal - , la complexité de l'être humain !

Misha

L'amour et les forêts
Eric Reinhardt
2014-11-04
J'ai beaucoup aimé. Je me retrouve dans certaines situations : échanges épistolaires, contacts internet, découverte de la nature, par contre l'avilissement vécu serait pour moi insupportable.
Très bon style que j'ai beaucoup apprécié.

Miss Sissi

Page précédente [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10] Page suivante