Bienvenue

Rejoignez la communauté Rue des livres, gérez votre bibliothèque, partagez vos coups de coeur, faites connaître les livres que vous aimez...

Identification

Pas encore inscrit ?

L'inscription sur le site vous permet de déposer vos avis sur les livres, de pouvoir poster des messages sur le forum, de gérer votre bibliothèque et de participer à la vie du site. Vous ne recevrez de notre part aucune pub dans votre messagerie.

» Inscription
Rechercher un livre

Vos avis

Un beau petit album qui laisse l'âme en suspens....
s. mirusca - 28 Juillet 2014

Voir le livre et les avis »

Un petit livre, bien documenté, qui nous révèle beaucoup d'éléments peu connus d'un conflit passé sous le silence de la défaite. Un roman d'amour aussi.
Chantal - 24 Juillet 2014

Voir le livre et les avis »

Ce livre renversant met en exergue le parcours cahotique de l'auteur et rapelle à tout à chacun que le déterminisme social est toujours bien présent et impitoyable. Roman très fort.
Ajar - 23 Juillet 2014

Voir le livre et les avis »

LITANIE - Bis repetita : époustouflant ! Je dirais même plus, à présent que j’ai lu "vraiment" (en essayant de ne pas éclater en sanglots comme une hystérique). Si ces "Chants" ne sont pas édités, alors je "démissionne" ou je m’appelle Armand ! Juste un mot pour dire - ce que toute femme "amoureuse" devrait peut-être savoir - je crois que la vraie source de vie et bien c’est l’Homme. A mon sens, BD confirme que pour lui l'écriture est un réel plaisir. C'est ce qui, précisément, transpire dans le style de son écriture. Tous ses mots semblent couler de source et d'un seul jet comme si rien n'était laborieux. Une impression de "facilité" à maîtriser la langue et c'est, à mon humble avis, la marque ou "la griffe" de ce que, sans doute, doit être- le don pour l'écriture.
PANDORA - 14 Juillet 2014

Voir le livre et les avis »

LITANIE par Georges-André QUINIOU, le samedi 30 avril 2011. Litanie est un texte à la fois déroutant et agaçant. Déroutant parce qu’il est difficile, durant plusieurs chapitres, d’y trouver des repères, difficile d’identifier quelque référent à quoi l’on puisse s’accrocher pour produire un sens que l’on trouverait cohérent (selon nos traditionnels critères de lecture). Il est vrai que nous n’avons pas les clefs de ce genre nouveau que Benoît Deville appelle le « proman ». L’une de ses premières caractéristiques serait justement pour moi l’incertitude de son référent (à quoi renvoient ces mots, ces phrases, à quelle expérience que nous pourrions partager ?), une sorte de référent flottant. A quoi contribue beaucoup l’hypostasie de la plupart des sentiments ou émotions qui se voient dotés systématiquement d’une majuscule en faisant des sortes d’entités abstraites, un peu à la manière d’une Carte du Tendre (mais une Carte du Tendre inversée, cynique et désespérée). Cela relève d’une forme de Préciosité, mais ici de...
http://ga.quiniou.pagesperso-orange.fr - 14 Juillet 2014

Voir le livre et les avis »

Nabatena Di Lumo, le vendredi 30 septembre 2011 toujours sur la plateforme M@N. Il peut apparaître quelquefois que votre ombre écrivait sur le sable une histoire de noms propres, dont il ne reste rien qui concerne votre tête qui en appelle encore à l’écriture par le judas d’un mot, d’où giclent, un peu plus grand qu’à l’ordinaire, des sortilèges qui vous font au flanc du doute, Litanie, entre elle et Elle, un bouclier d’images. On dirait que l’hôte, en vous, se calame à la page, qu’il majuscule en plus grandes lettres parce qu’il prévoit de vous suivre jusqu’aux racines de l’inaudible, en cette magistrale cassure d’un rêve lourd à la gorge serrée qui passe si rapidement, entre vous et Elle, et que des vents forts surprennent. Il vous faut déjà survivre. Où plus rien n’est le même. Où l’arbre a mangé ses racines. Que vient-il de s’user de Litanie qui flotte en l’espace comme corbeille de mots-en-fleurs, de se perdre du gouffre à l’étoile, que vous eussiez, dans l’instant, écrit avant que le mot, capital, ne s’écoute, ne...
Nabatena Di Lumo - 14 Juillet 2014

Voir le livre et les avis »

Sitôt ouvert, j'ai plongé dans ce livre beau et terrible. Beau ce livre l'est d'abord par les photos, des portraits de femmes Afars magnifiques dont les regards si fiers semblent plantés dans les nôtres ; beaux aussi ces témoignages sur une vie si différente de la nôtre faite d'élevage et de recherche d'une eau précieuse liée à la survie. Terrible aussi parce que les femmes Afars avec qui on dialogue sont infibulées, ce qui signifie qu'elles sont excisées et que leur sexe est fermé. Marion Lavabre, surnommée sur place « celle qui fait parler les vagins », nous emmène dans son sillage vers une rencontre terriblement authentique avec ces femmes si différentes et si semblables à nous. Cet inattendu voyage empreint de délicatesse en intimité féminine est un cadeau à mettre entre les mains de toutes les femmes.
Ida Moreau - 13 Juillet 2014

Voir le livre et les avis »

un beau libre sur une belle personne - à travers les diverses photos et lettres confiées par son fils Diego Gary, c'est avant tout un bel hommage rendu à Jean Seberg - son visage, son sourire ne sont le reflet que de sa personne, et le livre le fait bien ressortir -
frandej33 - 7 Juillet 2014

Voir le livre et les avis »

En voyant la couverture, on s'attend à lire un S.A.S de la chick lit polissonne, ces nouveaux genres littéraires qui sautent à cloche-pied entre courbes érotiques et tournures de sons ou de mots qui brûlent la gorge mais non, on ne se racle pas le conduit musculo-membraneux, pas de complot en Égypte, pas de tueurs à gages sur une plage de Miami ni de balles de plomb. Le suspense est ailleurs et surtout en s'attardant sur la quatrième de couverture, on comprend tout de suite qu'il ne s'agit pas d'un livre érotique que l'on pourra ranger discrètement sur la centième étagère de la bibliothèque inaccessible aux enfants. D'entrée, l’héroïne annonce la couleur, on tombe avec elle à pieds joints au pays du SIF ou sillon interfessier tel qu'en joue l'auteur. Finalement, le décor n'est pas une chambre rose d'un hôtel de passe du catalogue Catalogne mais un SPA chicos moulé à la française ou ces nouveaux centres de beauté du bassin parisien qui proposent une multitude de services pour une clientèle qui s'américanise de plus en plus dans le Big Bang cireux de...
John - 1 Juillet 2014

Voir le livre et les avis »

Bon livre décrivant comment le mythe de Roswell s'est développé en compilant des informations douteuses et incertaines.
- 30 Juin 2014

Voir le livre et les avis »

La Saga Maeght racontée par Yoyo Maeght, la petite-fille sur la photo auprès de Prévert et Picasso. À l'occasion des 50 ans de la Fondation Maeght, Yoyo Maeght retrace l'aventure de sa famille extraordinaire. Aimé Maeght, génial marchand d'art, collectionneur et mécène, voua sa vie à l'art moderne et contemporain. Simple ouvrier lithographe, il travailla avec Bonnard puis Matisse. De ces deux rencontres décisives naquit la galerie Maeght, à Paris, en 1945, ou furent exposés maîtres modernes et talents en devenir. C'est ainsi qu'Aimé forgea de magnifiques amitiés avec Braque, Miró, Giacometti, Léger, Chagall, Calder, Tàpies, Chillida... mais aussi Malraux, Prévert, Aragon, Char, Reverdy, Sartre, ou Genet. Pour eux, il créa, en 1964, la Fondation Marguerite et Aimé Maeght à Saint-Paul-de-Vence. Yoyo Maeght, petite-fille d'Aimé, raconte le quotidien de sa famille élargie, ou artistes et écrivains se côtoient et travaillent. Elle livre ses souvenirs d'une vie passée dans un tourbillon de vernissages, fêtes, expositions, projets, échecs et réussites,...
YM - 29 Juin 2014

Voir le livre et les avis »

Merci à Michel Delpech d'avoir écrit ce livre. Merci de tout cœur. Pas de note possible, juste un ressenti et une Prière.
Martine de Freudenreich - 29 Juin 2014

Voir le livre et les avis »

Lutter contre soi-même est destructeur, comment peut-on encore en ce début de 21ème siècle, imposer tant de souffrances aux jeunes, filles ou garçons ? Ce livre retrace à la perfection le cheminement de certains ados lorsqu’ils découvrent leur différence : leur homosexualité. Le problème c’est que contrairement aux apparences, les mentalités n’ont pas évolué d’un pouce. Hélas « les braves gens n’aiment toujours pas qu’on suive une autre route qu’eux. » Non seulement elles n’ont pas évolué mais je crois qu’elles se sont terriblement détériorées. Car Brassens utilisait le verbe « aimer », aujourd’hui il pourrait dire que « les braves gens » ont de la haine pour ceux qui suivent une autre route qu’eux. Seulement l’amour reste l’amour, il n’obéit à aucune règle, à aucune loi ni à aucune logique et la connerie humaine est sans limite. Ce livre ne laisse pas indifférent, il est émouvant, passionnant et révoltant.
hugomarais - 20 Juin 2014

Voir le livre et les avis »

Comme tous ses livres un vrai bonheur. A quand la suite des habitants du domaine?
jeannine - 20 Juin 2014

Voir le livre et les avis »

Cet album est le premier abécédaire guyanais sous forme d’un livre. Il a été conçu pour les jeunes guyanais résidants ou visiteurs, avec la volonté de leur faire apprendre l'alphabet, tout en s'émerveillant du patrimoine naturel et culturel de la Guyane. - Sur la page de droite, la lettrine est rigoureusement illustrée aux motifs et couleurs d’un symbole du patrimoine local. - Sur la page de gauche, en termes simples et précis, le lecteur pourra découvrir les caractéristiques de l'objet illustré. Les textes ont été conçus avec la collaboration d'experts en matière de nature, cultures des peuples autochtones, vannerie, écologie, botanique, architecture...
Katouri - 15 Juin 2014

Voir le livre et les avis »

Sans controverse possible, le meilleur guide touristique sur cette destination. Des conseils pratiques innombrables sur l'éco-tourisme et très au fait de la réalité de terrain
Atacama - 15 Juin 2014

Voir le livre et les avis »

Même si ce roman vise avant tout un public adolescent, j’ai pris énormément de plaisir à le lire. 154 pages seulement, dommage, j’aurais aimé en lire davantage. Il s’agit du journal de bord de Maxime (17 ans) pendant un séjour forcé à la montagne. Le jeune homme s'y dévoile avec beaucoup de sincérité et d'émotion. J’ai adoré la complicité qui unis les personnages, leurs querelles, leur franchise. L'amour de Maxime pour son petit frère... Un texte émouvant qui m'a fait faire un bond dans le temps et les souvenirs : le bac, les vacances, etc. L'écriture est sans prétention, agréable et la fin très émouvante. Beaucoup d'adultes s’y retrouveront.
Jondalar - 13 Juin 2014

Voir le livre et les avis »

4ème de couverture : Mais non, je plaisante… La hache c’était juste pour faire peur… Quoique… Vous voulez tester vos écrits, et affronter la critique en direct ?... Le blog c’est génial…, à condition d’avoir des lecteurs bien sûr, et que ceux-ci daignent laisser un commentaire. Hier j’ai vu un truc incroyable : un article sur un blog avec 7603 commentaires ! Y a pas de justice. Lire un article et ne pas laisser de commentaire, c’est comme entrer chez quelqu’un, regarder partout et sortir sans dire ni bonjour ni au revoir ! Parfois chez des gens qu’on ne connait pas ! Le mec aux 7603 messages, j’avoue ne pas lui en avoir laissé un 7604ème. Bon je n’ai pas lu son article non plus !  Des commentaires je n’en ai pas eu beaucoup, des visites un peu plus mais ce n’était que des visites bidons que l’on récolte en s’inscrivant sur certains sites. Alors comme mes articles s’allongeaient j’ai eu envie de les éditer. Qu’enfin quelqu’un les lise !
jbdesjeanne - 12 Juin 2014

Voir le livre et les avis »

« L'homme n est pas né sur Terre pour corriger la nature, mais pour en être le fidèle gardien.» Proverbe indien Le bassin de Thau est une curiosité géographique. C est une petite mer intérieure de soixante-quinze kilomètres carrés, qui constitue aussi l étang le plus important du Languedoc-Roussillon. Les historiens estiment que sa formation s est produite onze ou douze mille ans avant notre ère et que la bande de terre longeant la mer n a rejoint le mont Saint-Clair qu à l époque romaine. Toujours est-il que cette étendue d eau, reliée à la Méditerranée que par trois minces graus naturels, constitue un milieu naturel tout à fait particulier. Ce livre va vous faire découvrir la richesse de son écosystème, différent de celui de la mer. Ici la nature qui se développe en vase clos produit une faune et une flore extrêmement denses, mais en modèle réduit. Pour les plongeurs et les scientifiques, Thau offre le spectacle d une nature riche et diversifiée en matière d algues, de limaces, de coquillages et de crustacés. A travers des rencontres et des...
FdT - 11 Juin 2014

Voir le livre et les avis »

Mardi 6 juin 1944, à l’heure d’une marée basse, les rivages de Normandie sont noirs de bateaux et d’un rouge-sang de soldats tués au combat. Terribles jours à Omaha, Utah, Sword, Gold et Juno, les cinq plages d’un littoral combattant. Soixante-dix ans plus tard, des centaines de milliers de visiteurs en découvrent, émus, les cicatrices. Sur terre et sur mer, les virgules de béton que sont les blockhaus ponctuent les jours ordinaires des gens d’ici. Sur la plage de Sainte-Marie-du-Mont, devenue Utah Beach en 1944, les ostréiculteurs juchés sur des tracteurs partent ausculter leurs naissains. Devant Luc et Lion, des pêcheurs amateurs rêvent d’improbables captures. Sur la plage de Colleville, Omaha Beach en langage touristico–militaire, en contrebas du cimetière-jardin où reposent plus de dix-mille soldats, des ados compétitionnent en char à voile. L’été sur la côte, les feux d’artifice rassemblent un monde fou et joyeux. L’objectif d’Olivier Mériel est bien de saisir des instants d’aujourd’hui, teintés d’une tonalité d’hier. Armé...
FdT - 11 Juin 2014

Voir le livre et les avis »

4ème de couverture : Cyril, 24 ans, vit tranquille dans un pavillon de banlieue avec sa copine Chloé. En un week-end tout bascule. Il perd son amie, découvre que son voisin François est homo et fait la connaissance d’Hugosse, un ado extraterrestre en pleine fugue, dont la soucoupe (proto dernier modèle) s’est écrasée dans son jardin. Cet alien, aux pouvoirs et aux mœurs étranges, va lui pourrir et lui faciliter la vie pendant trois jours. Une occasion de comparer les cultures, de les critiquer sans ménagement, mais avant tout d’en rire. Et si nos extraterrestres avaient aussi des problèmes avec leurs parents ? Si nous étions tous, de pères en fils, condamnés à commettre les mêmes erreurs ? Si rien n’était perdu ? Si nous pouvions encore espérer en la race humaine ? Une belle leçon d’optimisme dans ce monde morose et difficile. Livre disponible sur Amazon.
alexishayden - 11 Juin 2014

Voir le livre et les avis »

4ème de couverture : Le divorce de ses parents va complètement perturber la vie de Bryan. En suivant sa mère dans son déménagement, il se croit blasé de tout. Pourtant la vie va lui prouver le contraire. Des amours, il en a déjà eu, mais à 16 ans, pas facile d'admettre qu’il est une nouvelle fois amoureux d’un garçon ! « J’étais prêt à le nier avec une énergie farouche. Seulement voilà, faire taire ses sentiments n’est pas qu’une question de volonté. J’ai voulu me protéger de cet amour impossible en me persuadant qu’il n’existait pas. Moi, qui avais peur du rejet des autres, je me suis rejeté moi-même... » Alors tout s’enchaîne de travers : son père qui l’ignore, sa mère qui ne comprend que ce qu’elle a envie de comprendre... Lætitia... Kévin... Stéphanie... Qui faut-il aimer ? « Si c’est ton choix... » Mais il n’a pas choisi ! Il va se brûler à la vie, comme ces étoiles filantes s’irradient dans l’atmosphère. Elles brillent d’une grande intensité avant de s’éteindre à jamais. Leur rareté fait aussi leur...
alexishayden - 11 Juin 2014

Voir le livre et les avis »

roman sans suspense impression, de lenteur de mollesse
- 10 Juin 2014

Voir le livre et les avis »

Voici sept histoires orientales, sept histoires de rêveurs, d'idéalistes, d'hommes et de femmes singuliers qui tracent leur destinée à contre-courant du modèle culturel dominant. Sur les rives du Nil, un vieux Saoudien souhaite reconstruire la villa mythique de son enfance alors qu'une jeune pasionaria s'insurge sur la place Tahrir. En Arabie, Khaled l'ingénu rêve de pureté sous le goyavier, tandis que les femmes rêvent de liberté. Aux contreforts du Yémen, une villageoise découvre un étrange visage dans les ruines du palais de la reine de Saba. Dans un Irak en feu, Hakem, un historien égyptien, part sur les traces d'une ancienne secte adoratrice du diable, les Yézidis. Ces "fils de la lune" prennent vie et nous transportent dans un Orient effervescent, porté par des élans contradictoires, déchiré entre tradition et modernité. D'un réalisme teinté d'étrangeté, les nouvelles de Carine Fernandez nous invitent à sa rencontre.
Voici sept histoires orientales, sept histoires de rêveurs, d'idéalistes, d'hommes et de femmes singuliers qui tracent leur destinée à contre-courant du modèle culturel dominant. Sur les rives du Nil, un vieux Saoudien souhaite reconstruire la villa mythique de son enfance alors qu'une jeune pasionaria s'insurge sur la place Tahrir. En Arabie, Khaled l'ingénu rêve de pureté sous le goyavier, tandis que les femmes rêvent de liberté. Aux contreforts du Yémen, une villageoise découvre un étrange visage dans les ruines du palais de la reine de Saba. Dans un Irak en feu, Hakem, un historien égyptien, part sur les traces d'une ancienne secte adoratrice du diable, les Yézidis. Ces "fils de la lune" prennent vie et nous transportent dans un Orient effervescent, porté par des élans contradictoires, déchiré entre tradition et modernité. D'un réalisme teinté d'étrangeté, les nouvelles de Carine Fernandez nous invitent à sa rencontre. - 29 Mai 2014

Voir le livre et les avis »

Des témoignages simples et bouleversants. Des documents saisissants.
P Demillau - 20 Mai 2014

Voir le livre et les avis »

bonjour, J'ai un peu moins aimé que les précedents. Mes préférés restent l'appel de l'ange et demain
clo42 - 15 Mai 2014

Voir le livre et les avis »

Un beau polar sachant manir habilement histoire et intrigue policière. Belle structuration du récit et des personnages d'une grande épaisseur psychologique. Un roman d'ambiance et d'atmosphère dans un Paris du XVIIIème siècle magistralement mis en scène. Le tout servi par une belle plume.
Alamba - 13 Mai 2014

Voir le livre et les avis »

Une intrigue sophistiquée et un suspens prenant. Le frisson rode tout au long des pages jusqu'à la fin. Une belle plume du noir.
Alamba - 13 Mai 2014

Voir le livre et les avis »

La découverte d'une époque mal connue avec une énigme haletante. Le contexte historique de l'époque est très bien reconstitué.
Alamba - 13 Mai 2014

Voir le livre et les avis »

Un super polar historique avec un vent de folie contagieux. Les personnages historiques (d'Eon) et le duo d'enquêteurs sont formidables. Belle reconstitution du Paris de l'époque.
Alamba - 13 Mai 2014

Voir le livre et les avis »

Page précédente [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10] Page suivante