Recherche
Plus d'un million de livres référencés
La ville insoumise

La ville insoumise

Auteur : Jon Fasman

Editeur : Seuil

A trente-quatre ans, Jim Vilatzer considère que sa vie s'enlise dans la médiocrité. Employé dans le delicatessen que ses parents, enfants d'immigrés russes, ont ouvert dans une banlieue de Chicago, échaudé par un échec sentimental, pris à la gorge par des créanciers, il suffoque et rêve d'un changement de décor. Lorsque l'opportunité lui est offerte de partir en Russie, il la saisit sur-le-champ. C'est ainsi que le jeune Américain s'installe à Moscou, où il est embauché par la Fondation de la mémoire pour recueillir des témoignages. Peu à peu, il se familiarise avec une ville inhospitalière qui ne ménage pas ses habitants, loin de se douter qu'en tombant amoureux de la belle Kaisa et en rencontrant d'anciens prisonniers, il sera mêlé à un complot d'envergure planétaire, au grand dam du gouvernement russe et de la CIA. Ce thriller mené tambour battant est avant tout une déclaration d'amour à une ville chargée d'émotions et d'histoire ainsi qu'une réflexion tout en finesse sur le déracinement et l'identité familiale.

Traduction de Madeleine Nasalik

21,80 €
Vendeur : Amazon
Parution :
380 pages
ISBN : 978-2-0209-7732-6
Les avis

La triste réalité : Méfions nous des quatrièmes de couverture !

Les premières pages laissent entrevoir une bonne intrigue qui, rapidement tombe dans une espèce de descriptif des tribulations de Jim un célibataire plutôt perturbé, un héros russo –américain qui n’est vraiment pas attachant , ballotté entre deux identités il finira par être mêlé à un complot d'envergure internationale.
L’auteur s’acharne à nous donner des détails – même s’ils prêtent parfois à sourire {j'ai adoré la rencontre avec la femme de ménage montant la garde} - qui finalement ralentissent la lecture. Il imbrique les histoires les unes dans les autres au point de nous y perdre.
Dommage, pour ce guide de la vie quotidienne moscovite ou thriller d'espionnage.
Ce petit détour – plaisant - par Moscou ne m’aura vraiment pas emballé pour son intrigue.

chris89

Donnez votre avis