Recherche
Plus d'un million de livres référencés
L'amie prodigieuse, III : Celle qui fuit et celle qui reste

L'amie prodigieuse, III : Celle qui fuit et celle qui reste

Auteur :

Editeur : Gallimard

Sélection Rue des Livres

Après L'amie prodigieuse et Le nouveau nom, Celle qui fuit et celle qui reste est la suite de la formidable saga dans laquelle Elena Ferrante raconte cinquante ans d'histoire italienne et d'amitié entre ses deux héroïnes, Elena et Lila.
Pour Elena, comme pour l'Italie, une période de grands bouleversements s'ouvre. Nous sommes à la fin des années soixante, les événements de 1968 s'annoncent, les mouvements féministes et protestataires s'organisent, et Elena, diplômée de l'École normale de Pise et entourée d'universitaires, est au premier rang. Même si les choix de Lila sont radicalement différents, les deux jeunes femmes sont toujours aussi proches, une relation faite d'amour et de haine, telles deux soeurs qui se ressembleraient trop. Et, une nouvelle fois, les circonstances vont les rapprocher, puis les éloigner, au cours de cette tumultueuse traversée des années soixante-dix.
Celle qui fuit et celle qui reste n'a rien à envier à ses deux prédécesseurs. À la dimension historique et intime s'ajoute même un volet politique, puisque les dix années que couvre le roman sont cruciales pour l'Italie, un pays en transformation, en marche vers la modernité.

Traduit de l'italien par Elsa Damien

20,33 €
Vendeur : Amazon
Parution :
480 pages
ISBN : 978-2-0701-7840-7
Les avis

La presse en parle

Dans ce troisième volet, on suit avec passion Elena et Lila, les deux amies d'enfance, trentenaires en 1968

Au coeur de tous leurs sentiments, de tous leurs actes : amour et haine, désir et dégoût, envie de rester et de partir, de réussir et de disparaître. Dans une langue classique et crue tout ensemble, à travers des scènes tendres ou sauvages, Elena Ferrante ne fait pas de cadeau à ses personnages, toujours tiraillés entre des pulsions contradictoires. Et dans la crasse, la pauvreté ; sous le soleil et les cris des épouses et des mères humiliées...

Fabienne Pascaud, Télérama

Donnez votre avis