Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Les aventures prodigieuses de Tartarin de Tarascon : Trilogie

Les aventures prodigieuses de Tartarin de Tarascon : Trilogie

Auteur :

Editeur : Payot

Voici, pour la première fois réunis, Tartarin de Tarascon (1872), Tartarin sur les Alpes (1885) et Port-Tarascon (1890), qui forment, contrairement à ce que l’on croit, une véritable trilogie dans l’œuvre de Daudet, un cycle de romans d’initiation beaucoup plus ambitieux qu’il n’y paraît.
Chasseur de lion en Algérie, alpiniste en Suisse, puis gouverneur d’une île en Polynésie : des débuts glorieux à une fin misérable, tel est le destin de Tartarin, qui s’appela d’abord Chapatin, puis Barbarin. Tartarin, donc, devenu pour tous une figure emblématique de la vanité, une allégorie de la prétention, un " génie " consternant de l’inadaptation, maladroit, lâche, menteur, naïf et m’as-tu-vu, suffisant et malhonnête au besoin.

Mais ce virtuose de la mésaventure est bien plus qu’un aventurier burlesque, un touriste imbécile au redoutable accent provençal : il est un modèle d’homme contemporain, dont Daudet prophétise l’apparition. Comme le montre Jean-Didier Urbain dans sa préface, en proposant un voyage initiatique dans trois terres d’apprentissage successives, d’expérience de l’autre et du monde (l’Afrique, l’Europe et l’Océanie), c’est en effet une vaste fable philosophique qu’a écrit Daudet, qui renvoie curieusement, mine de rien, au Don Quichotte de Cervantès…


Si Tartarin de Tarascon est très facile à se procurer, il n’en va pas de même de Tartarin sur les Alpes, dont l’édition de poche est épuisée, ni de Port Tarascon, disponible uniquement dans le tome III des Œuvres complètes en Pléïade. Pour disposer de la trilogie complète, il faudrait acheter les volumes I et III de la Pléïade !

Ami de Flaubert, Tourgueniev ou Zola, soutenu par Henry James qui le traduisit, devancier de Giono et de Pagnol au panthéon des hommes de lettres méridionaux, Alphonse Daudet (1840-1897) fut non seulement conteur et romancier, mais aussi dramaturge, mémorialiste, chroniqueur, feuilletoniste, journaliste et critique. On lui doit notamment Les Lettres de mon moulin (1866), Le Petit Chose (1868) et Les Contes du lundi (1873).

16,50 €
Vendeur : Amazon
Parution :
537 pages
ISBN : 978-2-2289-0247-2
Donnez votre avis